Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)
 
                                                                                                                                                                
 



LIVING COLOUR
" The chair in the doorway "

LIVING COLOUR The chair in the doorway
XII bis records

Détournant les codes de la société, Living Colour est un groupe hors-norme dont l'engagement politique et humain dépasse de bien trop loin leur notoriété, à mon goût bien insuffisante par rapport à leur talent et leur ingéniosité. Née en 1984 à New York, la formation se compose de 4 virtuoses dans leurs domaines respectifs et connaitront la gloire et les récompenses (notamment un Grammy Awards) avec « Cult of personnality » ou encore « Leave it alone ». Les 4 blacks de Living Colour au ressenti incroyable s'exécutent à travers un rock fusion teinté de multiples inspirations venant d'autres styles musicaux, de la funk au jazz en passant par le heavy metal. Après une séparation au milieu des années 90 puis un retour concrétisé par la sortie de « Collideoscope » en 2003, Living Colour rempile en 2009 avec « The chair in the doorway ».

« Burned bridges » ouvre le bal avec une petite touche d'électro, histoire certainement de se mettre au goût du jour. Les trois premiers titres dévoilent des compositions résolument rock, à la limite du heavy metal. Le son lourd et l'ambiance presque pesante sont acceptables (« Method », « Chair ») mais ne répondent pas forcément aux attentes de l'auditeur, tenté de comparer ce qu'il écoute au vécu des protagonistes. Le questionnement quel qu'il soit n'a que peu de temps pour s'installer puisque « Young man » nous rappelle que l'esprit Living Colour n'est pas mort. Energique, rythmé et teinté d'une touche d'originalité au niveau des percussions et du style, ce titre n'est qu'un avant goût. Effectivement, l'album monte en puissance jusqu'à révéler le meilleur dont est capable le groupe en milieu d'écoute. « Behind you » et « Bless those » sont deux titres au groove fascinant et aux influences funky très marquées notamment par le slap de Doug Wimbish. Forts de leur polyvalence reconnue, les Living Colour reviennent ensuite à un rock plus classique avec « Hard times » et surtout « That what you thaught me », l'un des titres phares du disque avec les deux cités un peu plus haut.

La force de ce groupe trouve son origine dans de multiples origines, à commencer par une musicalité hors du commun habitant des artistes plus doués les uns que les autres. Les multiples inspirations subliment finalement des compositions déjà bien abouties. La voix de Corey Glover est inchangée malgré les années, et c'est tant mieux. Les solos et autres ballades sur le manche de Vernon Reid sont toujours aussi grisantes. La batterie de Will Calhoun parvient à faire oublier la monotonie d'un rythme constant avec des clés et des contretemps ingénieux, soutenus par un jeu de basse capital mené par Doug Wimbish.

Vous l'aurez compris, « The chair in the doorway » pourrait autant contenter les férus que les novices. La relative banalité des tous premiers titres donne un regain d'enthousiasme encore plus fort une fois les bijoux de l'opus dévoilés.

Living Colour n'a pas fini de faire parler, espérons que les mois à venir nous permettent de les re-découvrir sur scène dans nos contrées.


Le site : http://www.myspace.com/livingcolourmusic

Xavier

 

Meet us at  :





Adresse :
ULTRAROCK
13 avenue Charles De Gaulle
escalier D
78320 Le Pecq - France

E-mail: ultrarockcontact@free.fr                 




Design : www.essgraphics.fr