Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)
 
                                                                                                                                                                
 



MAXIMILIAN HECKER
" One day "

M A X I M I L I A N   H E C K E R   One Day
Roadrunner Records

Maximilian Hecker… voilà un nom qui ne parlera pas à tout le monde, ici. Depuis ses débuts en tant que batteur pour divers groupes de son pays, l'Allemagne, Maximilian a parcouru bien du chemin artistiquement et le « One Day » qu'il nous propose ici est son cinquième opus solo. Seulement Maximilian ne joue ni du Métal, ni même du Rock mais une Pop très personnelle, du moins suffisamment pour créer une atmosphère musicale particulière susceptible de faire oublier les frontières stylistiques à un large ensemble d'auditeurs. Entrons donc sans plus attendre dans le vif de sa musique.

Le Marc Bolan du duo Tyrannosaurus Rex expliquait vouloir faire acoustiquement ce que Pink Floyd faisait électriquement… on pourrait faire le même parallèle entre Maximilian Hecker et le Trip-Hop. En effet, bien qu'essentiellement acoustique sa musique est une Pop Rock moderne bien plus proche de groupes comme Air que du Folk. Avant toute chose, il s'agit d'une ambiance, un univers délicat et romantique, celui de Richard Aschcroft si l'on veut. Mélodiquement on est proche de la Pop, de Travis par exemple, du point de vue de la composition il pourrait s'agir des lignes mélodiques d'Oasis, mais l'instrumentation éthérée, diaphane et spectrale donne à ces morceaux leur caractère onirique, triste et majestueux à la fois. Ils déroulent sur leur instrumentation aérienne la sensibilité et l'émotion retenue de Maximilian, pour atteindre la fragilité d'un Sigur Ros sans synthétiseurs. Sur ceci vient se poser une voix douce et légère, tendre, parfois caressante, parfois chétive ou plaintive, dans la lignée d'un Thom Yorke qui vient compléter cette ambiance cotonneuse teintée de l'humeur grisâtre de Maximilain, sorte de James Taylor moderne… Seuls le riff un peu plus nerveux de « Misery » ou la plus rythmée « Summerwaste » (qui pourrait aller jusqu'à évoquer A-HA !) accélèreront le rythme de ce disque nuageux. Et c'est avant tout cette sensibilité globale qui se dégagera de cette œuvre, plus qu'un titre particulier, quoi qu'au fil des écoutes on notera la très belle guitare de « The End Of Longing » (avec un rien de Beatles dans le son), et la couleur celtique de « Letters From You ». Le folk du morceau titre vient conclure ce disque qui s'écoute comme une rêverie passagère à laquelle on s'adonne le temps de décrocher un peu du fil des heures qui passent.

Il s'agit donc d'un album rafraîchissant, malgré une ambiance pesante. Rafraîchissant car d'un style intemporel, pourtant de moins en moins joué. Certains reprocheront sans aucun doute à Maximilian d'aller si loin dans son « trip », certes… D'un autre côté, n'y aurait-il pas moins d'intérêt à proposer ce type de musique si ce côté sensible n'y était exprimé qu'à demi ? Le résultat sonnerait peut-être comme une pâle copie de groupes modèles pour ce genre. L'investissement total de Maximilian rend ici la chose tellement personnelle que ce que certains qualifieront d'excès de romantisme se voit ici transformé en musique sincère détachée de tout courant extérieur. En conclusion, que l'on soit sensible ou non à ce style de musique, on le sera forcément à un artiste intègre respectant sa propre personnalité et poursuivant une démarche entière, chose que l'on souhaiterait voir persister dans n'importe quel courant musical.

Le site : http://www.maximilian-hecker.com/ + http://www.myspace.com/maximilianhecker

the_outcast

 

 

 

Meet us at  :





Adresse :
ULTRAROCK
13 avenue Charles De Gaulle
escalier D
78320 Le Pecq - France

E-mail: ultrarockcontact@free.fr                 




Design : www.essgraphics.fr