NICKELBACK
" Dark horse "

NICKELBACK Dark horse
Road Runner

Qui ne connaît pas encore Nickelback depuis le fameux « How you remind me », chanson martelée sur nos petits crânes pendant des mois par diverses radios et émissions lors de la sortie de l'album « The long road » en 2003 ?

Le groupe canadien a réussi à percer sur la scène internationale grâce à ce seul titre même si leur popularité était déjà respectable Outre-Atlantique. Ainsi, à l'arrivée de l'album suivant en 2005, « All the right reasons », les fans s'attendaient à ce que les canadiens réitèrent leur performance et nous offrent un autre coup de génie médiatique. Malheureusement, même si certains titres pouvaient s'avérer intéressants pour les adeptes de Rock US (« Photograph », « Rockstar »), cet album n'a pas réussi à faire aussi bien. C'est dire l'enjeu de ce nouvel opus, « Dark horse », qui symbolisera certainement un tournant dans l'histoire du groupe, qu'il soit positif ou négatif.

« Something in your mouth » ouvre le bal, titre au rythme moyen et au son lourd, on peut déjà imaginer que le groupe de Chad Kroeger ne cherchera pas ici à surprendre l'auditeur et continue de produire la musique qu'ils jouent depuis leurs débuts. Rien de particulier à signaler pour cette première plage si ce n'est une petite touche country amusante. Ce son caractéristique bien appuyé par la grosse caisse ressort parfaitement sur certaines chansons où les musiciens font également preuve d'un groove remarquable, je pense notamment à « Burn it to the ground », « Shakin' hand » ou encore « S.E.X. ». Quelques ballades sont là pour varier l'écoute mais restent relativement banales, comme le premier single programmé, « Gotta be somebody ». Un choix étonnant, à mon avis puisque d'autres titres beaucoup plus intéressants auraient pu faire plus de bruit. « Dark horse » ne marque pas un virage à 180° du groupe canadien mais symbolise une certaine évolution de leur musique, avec notamment des solos de guitare légèrement plus présents et plus nombreux.

Nickelback poursuit son chemin avec ce nouvel album plaisant. Cependant, renouveler l'exploit de « How your remind me » n'est, selon moi, pas encore pour aujourd'hui puisque même si certaines compositions sont très bien écrites, se faire aimer du plus grand nombre n'est pas chose aisée.

Le site : http://www.nickelback.com/ + http://www.myspace.com/nickelback

Xavier






Adresse :
ULTRAROCK
13 avenue Charles De Gaulle
escalier D
78320 Le Pecq - France

E-mail: ultrarockcontact@free.fr                 

Design : www.essgraphics.fr