Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)
 
                                                                                                                                                                
 



OHMPHREY
" Ohmphrey "

OHMPHREY Ohmphrey
Magna Carta

Ohmphrey, jeune groupe né de la collaboration des musiciens de deux formations différentes, signe cette année son premier disque. Avec un nom tiré d'une contraction de ceux de leurs deux formations originelles (Umphrey's McGee + OHM = OHMphrey), l'alliance est symbolique. On peut noter la présence dans le combo d'un ancien de Megadeth, rien que ça, Chris Poland.
Le groupe ainsi formé se vante d'avoir enregistré l'intégralité de ce disque éponyme en deux jours de studio, incluant de nombreuses parties improvisées. C'est un peu « quitte ou double », ce premier opus peut être catastrophique comme ahurissant. Il faut tout d'abord préciser que les musiciens ne se sont pas encombrés d'un chanteur et de paroles. Ainsi, cet album est purement instrumental. Exploitant leurs talents à travers un rock très progressif, les américains démontrent très rapidement leur maîtrise et nous offrent des instants extraordinaires de musique. Il en devient même difficile à croire que l'improvisation ait réellement eu une place importante dans l'élaboration de ce produit tant les structures paraissent complexes et démesurément élaborées. Difficile de croire également que ces artistes aient réussi à boucler tout cela en deux jours. Si c'est réellement le cas, chapeau bas !
La technique de chacun d'entre eux est irréprochable. Les guitaristes enchaînent les solos majestueux, frôlant l'indécence et complètement dans l'ambiance prog. Le batteur se joue des contretemps jusqu'à en abuser volontairement. Le clavier a également une place non négligeable et vient compléter cette formule déjà très impressionnante de maîtrise. « The girl from Chi Town » laisse une place importante à l'expression de cet instrument aux sonorités (ici) asiatiques.

Mais ce n'est pas tout, non contents de ne faire simplement que du rock, OHMphrey utilise également beaucoup de sonorités et de touchers très jazzy. L'alliance des deux registres est fort bien réussie (« Ice cream », « Not afraid of the dark »). Ceci ajoute une autre dimension à la complexité de leur musique, comme si cela était nécessaire ! Au final, ces derniers titres révèlent la qualité du travail des américains.
Cependant, il est difficile de s'immerger complètement dans l'univers des cinq artistes. La musique est si complexe qu'il est tout simplement impossible d'en cerner toutes les subtilités en une écoute. De même, des titres déjà très difficiles d'accès comme « Shrooms n cheese » ou « What's the word, thunderbird » n'aident pas l'auditeur en se prolongeant jusqu'à plus de 10 minutes chacune.

En somme, OHMphrey pourrait donner une grande leçon d'humilité à nombre d'artistes avec un tel album. Même si de nombreuses raisons font qu'il n'est que peu abordable par le commun des mortels, le talent est là, indéniable.

Le site : www.myspace.com/ ohmphrey

Xavier

 

 

Meet us at  :





Adresse :
ULTRAROCK
13 avenue Charles De Gaulle
escalier D
78320 Le Pecq - France

E-mail: ultrarockcontact@free.fr                 




Design : www.essgraphics.fr