Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)



REVENGIA
" Eraser "

R E V E N G I A    E  r  a  s  e  r
Pervade Productions

Nous voici de retour sur les terres suédoises et plus précisément dans la ville de Varberg, avec le combo Trash Métal REVENGIA et son second album « Eraser ». Formé approximativement dans les années 2000, REVENGIA a été, en fait, le groupe de passage de beaucoup de musiciens désirant faire leurs armes, aussi bien musicalement que scéniquement. C'est pour cela qu'il a vu défiler dans ses rangs des noms comme Daniel Erlandsson, batteur d'ARCH ENEMY, ainsi que moult membres de formations plus ou moins confidentielles. Même si REVENGIA reste un groupe aux multiples visages il n'en a pas moins gardé le seul style musical qui puisse réconcilier l'ensemble des courants instrumentaux aux origines violentes et agressives, à savoir le Trash Métal.

Les dix compositions qui constituent « Eraser » sont plutôt de forme classique pour du Trash. L'aspect mélodique n'ayant pas été oublié. Tout comme le chant de Tobias Gustafsson, proche du registre d'un Phil Anselmo (Pantera/Down) ou d'un Peter Dolving (Mary Beats Jane/The Haunted) dans l'agressivité, mais sans arriver à atteindre la qualité mélodique de nos deux compères rompus à cette alternance de registre, dans les moments plus musicaux de « Eraser ».

Musicalement, la très bonne production de Matt Almsenius donne à l'ensemble des compos le punch et l'énergie nécessaire à ce genre musical. Guitares en avant, section rythmique percutante et solos de guitares techniques et de qualité. Même si les titres restent très classiques, des petites incartades plus orientales pointent le bout du nez, comme pour le thème arabisant de « Breathe me » ou indien « Holy lies ».

J'ai particulièrement aimé l'énergique et débridé « Whore » proche de ce que Mary Beats Jane arrivait à mettre en place, tout comme le dernier titre « Prince of darkness », plus aventureux rythmiquement parlant et donc moins prévisible. Pour conclure, cette seconde réalisation de REVENGIA, même si elle ne révolutionnera pas la sphère Trash (d'ailleurs ce n'est pas son but), vous procurera de quoi secouer vos crinières hirsutes et d'en prendre plein les oreilles.

C'est carré, direct et sans fioriture et gagnerait certainement à être écouté en live, dans une bonne salle, pour en apprécier l'impact scénique (pour information, l'enregistrement datant de 2007 et sa sortie de 2009).

Le site : www.revengia.se + www.myspace.com/revengia

Dave.

Meet us at  :





Adresse :
ULTRAROCK
13 avenue Charles De Gaulle
escalier D
78320 Le Pecq - France

E-mail: ultrarockcontact@free.fr                 

Design : www.essgraphics.fr