Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)
 
                                                                                                                                                                
 



REVOLUTION MOTHER
" Rollin with tha mutta "

R E V O L U T I O N   M O T H E R   R o l l i n   w i t h   t h a   m u t t a
Ferret music

Les reconversions de sportifs de haut niveau vers la musique seraient elle une mode ? Chez nous, on a…heu, Yannick Noah… Alors on va vite zapper. Tout ça pour annoncer que Révolution Mother est le bébé du skateur pro, mister Mike Vallely. Encore un délire sur un coup de tète ou véritable groupe à prendre au sérieux ?

Le père Vallely a pris le poste de chanteur et se débrouille plutôt pas mal pour le style pratiqué. Ici ça sent bon le rock n'roll, le vrai, le rock américain avec grosses motos, filles en bikini, odeurs de gasoil et tout le toutim. Il est fort à parier que le garnement a usé les disques de Motorhead jusqu'à la moelle pendant sa jeunesse. L'influence de ces derniers se ressent à plein nez dans la musique de Revolution Mother mais sans jamais vouloir le copier. On se retrouve donc en présence d'un bon groupe de rock tendance punk qui n'a rien inventé certes, mais comment inventer dans ce style ?! C'est mission quasi impossible de nos jours, à moins qu'un groupe de punk rock mélange toute autre tendance « IN » pour tenter de percer un jour. Bref, revenons à nos moutons. Ici, pas de grosse production bien lisse, bien (trop) propre. Ça sent la fabrication «made in garage», juste ce qu'il faut de crade pour faire rock n'roll, avec une section batterie/basse parfaitement calibrée pour ce genre d'exercice et des guitares bien grasses. J'accroche plus particulièrement sur les chansons au tempo plutôt élevé, celles qui me font le plus facilement taper du pied, oh yeah babyyyyyyyyyyy!!! Des titres comme « Born to rock n' roll » ou « MOFO » ne vont en rien changer la face du monde, mais ils auront le mérite de nous distraire. Alors même si tout n'est pas bon, l'ensemble se laisse écouter sagement. Seul le dernier titre aux relents bluesy est vraiment dispensable car planqué après six minutes de blanc est un poil longuet. Il vous faudra juger ce « Rollin with tha mutta » sur une grosse demi-heure, ce qui est de coutume pour le style.

Nous dirons donc au final qu'on se retrouve, comme souvent, avec un album qui ne marquera pas les anales, qui se retrouvera sûrement au fond d'une pile de skeud et n'en sera que trop rarement ressorti, vu la rude concurrence dans le petit monde du rock burné. Si j'étais un professeur des écoles, j'aurais mis « Elève qui fait le strict minimum mais qui le fait bien », mais vu que je ne suis qu'un petit chroniqueur, je résumerais le tout par « Satisfaisant, mais pas transcendant ».

Le site : www.myspace.com/revolutionmother

Jerem13

 

Meet us at  :





Adresse :
ULTRAROCK
13 avenue Charles De Gaulle
escalier D
78320 Le Pecq - France

E-mail: ultrarockcontact@free.fr                 




Design : www.essgraphics.fr