Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)



SHADOWS FALL
" Retribution"

S H A D O W S   F A L L   R e t r i b u t i o n
Spinefarm Records

Etre débarqué de chez Roadrunner (après un séjour sur Century Media) pour finalement atterrir chez Spinefarm n'est pas un gage d'évolution positive surtout si comme Shadows Fall on évolue dans les contrées du metalcore. Dans un genre bien plus porté sur la rentabilité financière que sur l'éthique musicale, ce passage s'apparente même à une descente aux enfers qui me rendait tout à coup, le quintet du Massachusetts sympathique. Il n'est, parait-il, jamais trop tard pour ouvrir un rien son esprit et c'est donc animé des meilleures intentions que j'ai engagé cette rondelle dans la fente de mon lecteur (désolé je viens de me taper un vieux Zara Whites). Après plusieurs écoutes, j'en arrive à ma conclusion des débuts : j'aurais franchement pu m'abstenir, Shadows Fall n'a rien d'original à offrir (ça je m'y attendais) : des tempos rapides, des parties de guitare bien foutues et un chant beuglé combiné à des parties claires. La recette habituelle en matière de metalcore, modern metal, deathcore. C'est mélodique (de manière positive pour les parties de gratte), rapide (niveau section rythmique), tape à l'il (en globalité) et aussi vivifiant qu'une émission de variété sur la RAI.

Sincèrement et même si le genre ne m'a jamais emballé, j'en attendais quand même un peu plus des vétérans qui ont déjà peaufiné la formule depuis dix longues années. Y croient-ils encore eux-mêmes ? On ne retrouve même pas l'insouciance communicative des combos d'adolescents qui s'échinent à faire survivre le genre. Le filon s'essouffle (enfin) et Shadows Fall avec lui.

Si l'album dans son ensemble peut quand même s'écouter sans réel déplaisir (c'est bien le moindre pour un groupe de routiniers comme celui-ci), on ne peux que s'interroger sur la qualité des vocaux clairs (critère de reconnaissance du genre) qui généralement combinés aux parties hurlées sont censés faire cohabiter calme et bestialité. Les parties claires proposées ici souffrent d'un manque de justesse et affaiblissent un peu plus encore un résultat final déjà passablement décevant.

Plus grand-chose à dire, l'heure de la retraite approche à grands pas.

Le site : http://www.shadowsfall.com + http://www.myspace.com/shadowsfall

Jordy

Meet us at  :





Adresse :
ULTRAROCK
13 avenue Charles De Gaulle
escalier D
78320 Le Pecq - France

E-mail: ultrarockcontact@free.fr                 



Design : www.essgraphics.fr