SILVERLANE
" My inner demon "

SILVERLANE My Inner Demon
Drakkar Entertainment GmbH

Si le nom du groupe bavarois Silverlane ne vous parle pas, peut-être reconnaîtrez-vous en Simon Michael, leur batteur, celui de Subway To Sally… En effet, avant de rejoindre ces derniers pour la carrière internationale qu'on leur connaît, Simon - alors à peine ado – avait lancé son propre groupe en y intégrant son frère, sa sœur et un ami d'école… La petite entreprise ne tarda pas à se mettre sérieusement au travail et, avant que Subway To Sally ne recrute leur batteur, Silverlane proposait un premier disque auto-produit, un concept-album composé par Simon Michael. Quatre ans plus tard, Simon peut nous présenter la nouvelle œuvre de son combo, « My inner demon ».

Alors disons-le tout de suite, Silverlane joue du Power allemand, ce qui (malheureusement) suffit à le décrire. Comme la plupart de ses semblables, le groupe œuvre dans le registre clairement défini des guitares Heavy, chants haut perchés et titres à la Edguy… Mais disons-le tout de suite également, ces gars-là le font bien, du moins pour satisfaire tout amateur du genre. Sans jamais donc sortir du cadre (trop) bien défini de ce style, nous nous voyons tout de même proposer un ratissage de cet horizon musical, avec les inévitables hymnes Speed (tel le morceau d'ouverture), des morceaux plus mid-tempo (comme le morceau titre, réellement réussi, reconnaissons-le, sur une rythmique plus lourde, ou bien les rythmes ternaires de « Flight of Icarus » et « The dark storm »), des tentatives plus exotiques (la mélodie orientale de « Kingdom of sand ») ou les inévitables ballades (« Tears of pain » et la plus originale « Slowly »). Les claviers viennent atténuer la simplicité Heavy du tout (on a droit aux deux intros instrumentales « In the desert » et « Serenade of wind ») mais on ne sort donc pas de la tradition du genre… Un titre comme « Full moon » a si peu à proposer que chaque auditeur l'a forcément déjà entendu chez Gamma Ray ou Kamelot.

Mais inutile de nier le plaisir pris à écouter un tel album. En Bavière, rien de nouveau, certes, mais toujours du très bon. L'exécution est impeccable, l'énergie transpire de chaque musicien, et même le chant un poil non maîtrisé ne peut gâcher l'ensemble. On ne peut que saluer l'effort de ces jeunes gens (qui viennent d'ailleurs de se faire remarquer par Drakkar Entertainment) pour ce second album (autoproduit, rappelons-le, et d'excellente façon) et laisser le bel hommage qu'ils rendent au genre supplanter le peu de volonté d'innover.

Le site : http://www.silverlane.org/ + http://www.myspace.com/silverlanepowermetal

the_outcast






Adresse :
ULTRAROCK
13 avenue Charles De Gaulle
escalier D
78320 Le Pecq - France

E-mail: ultrarockcontact@free.fr                 

Design : www.essgraphics.fr