Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)
 
                                                                                                                                                                
 



STREET LEGAL
" Bite the bullet "

STREET LEGAL Bite the bullet
Frontiers Records

Il aura bien fallu la décennie à Street Legal pour pondre son second album ! Celui-ci, intitulé « Bite the bullet », voit Bjorn Boge recruter son frère à la batterie ainsi que Tore Ostby (de Ark) dans le duo de guitaristes qui viennent former ce quatuor norvégien. Qu'en est-il donc du résultat ?

Question de style, Street Legal n'a pas dévié d'un iota : il s'agit de pur Hard Rock. Le morceau d'ouverture en est un parfait exemple. On pourrait dire qu'il s'agit de vieux Hard Rock tel qu'on le jouait lors de la remise du genre au goût du jour dans les 90's, et avec le son des années 2000 (impeccable, sans doute dû à la présence de Tommy Newton). L'album est avant tout basé sur les guitares qui occupent ici une place très ample, avec des parties généreuses, comme le solo purement 80's de « Shadow in my heart », blues à la Whitesnake ou Gary Moore, ou bien, pour varier les plaisirs, les parties harmoniques très Thin Lizzy de « Somebody up there likes me » ou de l'instrumental « The battle of Kringen », réminiscent du groupe de Phil Lynott rythmiquement également. Au chant, Bjorn peut faire lui aussi penser à David Coverdale, voire même David Lee Roth. Le tout est donc bien ancré dans la tradition Hard, assez bluesy mais avec de solides références Rock (on pourrait évoquer UFO pour le côté plus brut et Michael Shenker pour les guitares les plus incisives). La meilleure surprise de l'album est donc sans doute la diversification des titres, où l'on verra des morceaux clairement orientés vers le Metal (« Warriors of Gengis Khan »), et d'autres incorporant divers éléments assez éloignés pour susciter notre intérêt (« Starship Trooper », « Trapped », le Heavy Funk lourd du morceau titre, et la structure du dernier morceau qui pourrait aller jusqu'à évoquer certains titres de Queensrÿche…). Le groupe va jusqu'à proposer une reprise rock de « Maniac » (oui celui qui figurait dans Flashdance !).

Que ressort-il de tout ça, donc ? A la première approche, un nouveau groupe du revival Hard scandinave, donc peu d'intérêt, malgré la sympathie que de tels groupes ne peuvent manquer de provoquer. Cependant Street Legal trouve ici moyen de déplacer l'intérêt focalisé sur leur style vers la diversité de leurs compositions. Les morceaux les moins standards étant de plus proposés en fin de disque, l'oreille de l'auditeur ne devrait pas se lasser. La diversification… est-ce là la solution pour éviter au genre de tomber dans l'ennui ?

Le site : http://streetlegal.no/ + http://www.myspace.com/streetlegalnorway

the_outcast

 






Adresse :
ULTRAROCK
13 avenue Charles De Gaulle
escalier D
78320 Le Pecq - France

E-mail: ultrarockcontact@free.fr                 

Design : www.essgraphics.fr