Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)
 
                                                                                                                                                                
 



THE KRIS NORRIS PROJEKT
" Icons of the illogical "

THE KRIS NORRIS PROJEKT Icons of the illogical
Magna Carta

The Kriss Norris Projekt n'est autre que la première réalisation quasi instrumentale d'un des membres fondateurs du groupe de Métal Américain DARKEST HOUR, Kris Norris. Pour l'aider dans cette entreprise, Kris, multi instrumentiste de son état (Guitare, Basse, Claviers et chœurs), s'est adjoint les services de Randy Blythe, vocaliste du combo LAMB OF GOD sur deux titres, ainsi que de Dave Gibson à la batterie et blast, Dave Fugman à la basse et de la participation de Cory Smoot, GWAR, à la co-production et au mixage d' « Icons of the illogical ».

La musique proposée par Kris est un savant mélange de Death/Trash Métal énergique et malsain sur laquelle il vient apposer un phrasé mélodique aux influences classiques, progressives et Death, sans pour autant en oublier d'y inclure une petite pointe d'humour et de second degré tout au long de ces 14 titres, d'une durée globale de 55 minutes.

Le premier point positif que je veux mettre en avant est l'ouverture musicale dont a fait preuve Magna Carta, plus orienté Métal Progressif, qui n'a pas hésité à soutenir et laisser libre cours aux pérégrinations instrumentales de Kris dans un registre Death et Trash plutôt éloigné de ce que le label propose en général.

Le second point important est la capacité de Kris à générer des riffs incisifs et sombres, tout en gardant une maîtrise mélodique et technique remarquable dans ses interventions solos. L'art d'occuper l'espace sonore par l'utilisation de multiples couches de guitares rythmiques, aux sonorités distinctes, générant ainsi un spectre harmonique différent pour chaque composition. Un peu à la manière d'un peintre, il a su donner une couleur et une atmosphère bien particulière dans chaque morceau, en mélangeant l'utilisation d'effets divers et variés sur différents instruments, donnant ainsi à ce concept album une dimension large, tout en gardant le liant qui unit l'ensemble des titres dans un univers parfaitement défini et délimité, en l'occurrence, lui.

Kris a composé la totalité des morceaux en demandant séparément, sans qu'ils puissent se concerter, à Dave Gibson et Dave Fugman, d'improviser et d'interagir sur la base de ce qu'il avait déjà écrit et composé. Créant ainsi une nuance supplémentaire à ce « Icons of the illogical » que je trouve très bon, même si il n'est pas sans quelques petits défauts. Mais c'est aussi ce qui en fait un album vivant et créatif, à l'instar d'autres guitar heros, formatés et robotisés dans leurs albums. De toute façon Kris est plus un compositeur qu'un guitar hero, même si il reste redoutable dans ses interventions et dans les quelques petits intermèdes et passages acoustiques. C'est avant tout un amoureux de riffs heavy à la recherche du son qu'il a imaginé. Un savant mixage de guitares à plus ou moins fort volume et dans diverses sonorités. C'est flagrant si vous écoutez ce CD au casque, découvrant ainsi les divers instruments agissants entre eux, puis en écoutant « Icons of the illogical » dans des conditions extérieures, sur une bonne chaîne HI-FI à fort volume. Vraiment du très bon travail sur le mixage et dans la production.

Malgré cette conceptualisation musicale de base, Kris reste un musicien inspiré dans son approche de la guitare en gardant un côté instinctif et diversifié où des pointes humoristiques nous arrivent aux oreilles après quelques écoutes attentives. Le clin d'œil à Métallica sur le titre « Lament, requiem, threnody », le passage très RED HOT aux alentours des 2 minutes 45 sur « A shift in normalcy », les descentes de manches à la Tony MACALPINE, le très Opethien « Ghostly shell removal » avec les growls de Randy ou le chant Grunt, chargé d'écho et de reverb dans « The bowman's friendship ». Mais il y a bien d'autres choses que vous découvrirez comme des grands, à l'écoute de ce bon CD.

Ok, je vais vous lâcher une petite trouvaille que j'ai faite. Il y a un ghost track avant le premier morceau « The law of falling bodies » d'une quarantaine de secondes que vous pourrez découvrir si vous appuyer sur la touche “rewinding” après avoir lancé le cd (cadeau de la maison).

Pour conclure, je trouve l'approche et le contenu vraiment très bons et intéressants, même si je me doute que certains auditeurs ne feront pas l'effort d'approfondir l'écoute du KRIS NORRIS PROJEKT et se contenterons de juger l'album sur un titre ou sur une première imprégnation distraite d' « Icons of The illogical ». Un album riche qui se dévoilera à vous lors de multiples écoutes attentives, si vous avez la patience de vous immerger dans ce concept album instrumental original.

Le site : http://www.myspace.com/thekrisnorrisprojekt

Dave






Adresse :
ULTRAROCK
13 avenue Charles De Gaulle
escalier D
78320 Le Pecq - France

E-mail: ultrarockcontact@free.fr                 

Design : www.essgraphics.fr