Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)
 
                                                                                                                                                                
 



THE RUINS OF BEVERAST
" Foulest semen of a sheltered elite "

T H E  R U I N S   O F  B E V E R A S T   Foulest semen of a sheltered elite
Van Records

Alexander Von Meilenwald, ex-batteur du groupe GRAUPEL et du groupe NAGELFAR, aborde un troisième volet à la série des « THE RUINS OF BEVELAST » avec le colossal et avant-gardiste « Foulest semen of a sheltered elite ». Ce nouvel album sentant bon la noirceur du Black Métal, la lourdeur du Funeral Doom et la complexité du progressif.
Reconverti en homme orchestre, Alexander nous livre ici, sans compromis et états d'âme, à nos pauvres oreilles tuméfiées, une musique résolument personnelle, difficile d'accès mais au combien riche en vibrations malsaines et aux accents mélodiques désespérés.
Ce nouvel opus ne faisant pas dans la dentelle, vous propose de sombrer en 80 minutes, dans l'antre de la folie. Des compos longues et tortueuses où il vous sera demandé d'user d'une patience infinie et d'une détermination sans faille, pour en capter toutes les dimensions.
De plus, notre bon Alex, n'étant vraiment pas un homme de média et préférant s'exprimer au travers de sa musique plutôt que de faire les couvertures de fanzines et autres pages web, vous laissera toute votre imagination et votre sensibilité musicale pour appréhender ce nouvel OVNI. D'ailleurs, en ce qui concerne les médias, vous ne trouverez que très d'infos sur notre homme et aucune page web officielle.
Musicalement, la longueur des titres laissent entrevoir que Monsieur Von Meilenwald aime développer des ambiances diverses et variées, mais sans précipiter les changements rythmiques et breaks. Durant d'interminables passages épiques, allant de « I raised this stone as a gastly… » 10:30mns, « God's ensanguined bestiaries » 8:33, « Mount sinai moloch » 12:28, « Kain's countenance fell » 8:37, « The restless hills » 12:09, « Blood vaults » 9:19, voire même « Arcane pharmakon messiah » 15:15mns, et si j'ajoute à cela trois titres transitoires d'environ 1 minute chacun, le repas risque d'être lourd et long à ingurgiter d'une traite et encore plus à digérer pour le commun des métalleux. Imaginez un monstrueux Strudel rassi au pain complet à vous enfourner dans l'estomac, le tout sans eau, après avoir survécu vaillamment à la choucroute garnie de Frau Gertrude… Mein Gott !

THE RUINS OF BEVERAST évoluant dans le sillage noirâtre d'autres formations comme NEGURA BUNGET, SJODOGG, GNAW THEIR TONGUES, COLOSSEUM, DEATHSPELL OMEGA, BATHORY, sans pour autant en être directement affilié du fait de son identité propre.

Un album pour les connaisseurs d'ambiances sombres et funèbres que je déconseille aux novices et émotifs de tout bord, sauf si ceux-ci penchent vers le masochisme musical noir, répétitif et asphyxiant de THE RUINS OF BEVERAST.

Le site : http://www.myspace.com/theruinsofbeverastfanpage

Dave.

 

 

Meet us at  :





Adresse :
ULTRAROCK
13 avenue Charles De Gaulle
escalier D
78320 Le Pecq - France

E-mail: ultrarockcontact@free.fr                 




Design : www.essgraphics.fr