Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)
 
                                                                                                                                                                
 



THE SORROW
" Origin of the storm"

THE SORROW Origin of the storm
Drakkar records

Il y a encore peu de temps, le monde du métal était frappé par la déferlante metalcore. Chaque semaine voyait arriver un nouveau et énième groupe de ce style, au point d'arriver rapidement à la limite. Les rares et bons groupes précurseurs du style à polyrythmie effrénée et chant clair se comptaient sur les doigts des deux mains, et encore, je compte large. Néanmoins en 2007, The Sorrow arrivait avec un premier album plus que réussi, certes pas original mais diablement bien fichu. Cela laissait croire que quelques groupes en avait encore à découdre avec le style tendance d'il y a deux ans. On y a tous cru et on va tous être déçus !

Avant, The Sorrow était synonyme d'efficacité. Le groupe n'avait certes pas inventé la poudre mais avait repris le meilleur des ténors du genre sans tomber dans la facilité. Tous ces efforts tombent à l'eau en 2009. « Origin of the storm » est l'album qu'il ne fallait pas sortir. Au lieu de chercher à se démarquer de ses petits camarades, The Sorrow en a récupéré tous les points négatifs ou presque. Tout commence par cette intro entendu un million, que dis-je, un milliard de fois, et qui n'est qu'un prétexte à lancer le premier pétard mouillé « Where is the sun ? », titre metalcore par excellence. Avec son riff lui aussi trop entendu et ce refrain mélodique poussé à l'extrême, on a du mal à croire en la sincérité du groupe. On est à la limite de la parodie. A trop vouloir en faire pour tenter de devenir le maître, l'élève est tombé dans le piège de la surenchère mal digérée. Toujours plus de riffs convenus et un nombre accru de passages sur-mélodiques deviennent risibles. Tout cela est plus que dommage puisque le groupe a gardé ce son puissant et propre qui avait fait mouche sur son précédent effort. De plus, tout n'est pas à jeter ici. Quelques titres, pris à part, peuvent faire illusion avec de l'indulgence (Eyes of darkness / Heaven is no place for us). Le résultat de l'opération est qu'on en arrive au bout avec un léger sentiment de dégout. The Sorrow n'était-il le groupe que d'un album ?

Dans un style mourant à la vitesse du son, The Sorrow a trébuché comme le PSG face a l'OM. Tant d'espoir réduit à néant par un manque flagrant d'évolution, pire même, le syndrome pompage les a touché de plein fouet.

Que reste-t'il du metalcore de nos jours hormis les Killswitch Engage (en demi forme) et As I lay dying ? Des noms oubliés, et The Sorrow sera le prochain de la liste si la réaction ne se fait pas vite. La grosse déception de ce début d'année en attendant celle d'un certain Chimaira…

Le site : www.thesorrow.net

Jerem13






Adresse :
ULTRAROCK
13 avenue Charles De Gaulle
escalier D
78320 Le Pecq - France

E-mail: ultrarockcontact@free.fr                 

Design : www.essgraphics.fr