TOMBS
" Winter hours "

TOMBS Winter hours
Relapse Records

Après seulement deux années d'existence, un Split album avec le groupe Allemand PLANKS et un EP intitulé « Tombs », arrive en ce début 2009 la toute première galette du trio Américain, made in Brooklyn « Winter hours » sur le label Relapse Records.
La formation américaine, composée de Mike Hill (Guitare/chant), Carson Daniel James (Basse) et de Andrew Hernandez (Batterie), pratique un Noise Rock sombre et poisseux, voire un Shoegazing abyssal sous influence Black Métalcore, des plus malsain.
A l'écoute de « Winter hours », un sentiment d'oppression et de noirceur vous gagnera et vous vous sentirez comme aspiré dans un vortex bruitiste où votre esprit s'enlisera à l'intérieur de cette débauche de rage urbaine. Une plongée dans les profondeurs de l'âme humaine, musique lourde et puissante où toute idée salvatrice et apaisante s'en retrouve donc gommée et annihilée, au profit d'une musique primaire sans concession, chargée d'électricité et de folie paranoïaque.
Vous décrire cette étrange sensation n'est pas chose facile, car à l'écoute de TOMBS, l'auditeur attentif pourra, soit crier au scandale pour cette approche minimaliste et Noisy d'un rock en fusion sans compromis, soit crier au génie pour justement ces mêmes arguments. Attention, l'approche de « Winter hours » va être très rude pour celui ou celle qui aura le courage et le désir d'approcher la noirceur contenue dans cette musique au combien brutale. C'est un peu comme si vous passiez de Jean Michel JARRE à ATARI TEENAGE RIOT en une seconde et vous sentir écraser par le poids de ce mur sonore qui vous liquéfiera le cerveau en une gélatine dénuée de vie. Bien entendu, je pourrais vous dire que TOMBS est le digne descendant de formations aussi avant-gardistes telles les SWANS, JOY DIVISION, JESU, GODFLESH, KILLING JOKE, mais qui auraient développé sa propre définition de la violence, par une rythmique de plomb et des guitares Fuzzy sous distorsion.
La partie chant, quant à elle, n'est pas là pour adoucir l'ambiance musicale caverneuse que développe TOMBS, mais pour intensifier le côté sombre de la bête avec cette hargne et cette gravité morbide de part son approche Hardcore et Growl. 40 minutes d'agression sonore d'où jaillissent deux plages musicales plus en ambiance « Beneath the toxic jungle » et « The divine » nous permettant une respiration salvatrice à la troisième et la sixième piste sur les dix créations contenues dans « Winter hours ». Cela nous permettant ainsi de ne pas sombrer dans la folie.

En ce qui me concerne, je dis oui à TOMBS pour son approche et sa dimension musicale. Une vision peut-être un peu Arty et conceptuelle de l'espace sonore, qui en rebutera plus d'un, si il est pris de plein fouet, sans réflexion et ouverture d'esprit. Après cette étape, ce sera du pur plaisir. Je n'ose imaginer ce que doit être TOMBS en concert. Si, finalement je le sais. TOMBS est ce que tout être humain redoute et craint le plus, le noir absolu, dénudé de tout espoir. En un mot, Asphyxiant.

Le site : http://www.myspace.com/tombsbklyn

Dave.






Adresse :
ULTRAROCK
13 avenue Charles De Gaulle
escalier D
78320 Le Pecq - France

E-mail: ultrarockcontact@free.fr                 

Design : www.essgraphics.fr