Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




ANGUISHED
" Cold "

ANGUISHED Cold

Hammer-of-hate

Sincèrement, «Cold» ne méritait pas pareil visuel tape à l'il et sa créatrice, Possessed Demoness, n'avait aucunement besoin de nous montrer son cul pour nous attirer dans son univers musical. Si certains visuels sont la principale (et parfois malheureusement la seule) bonne raison d'acheter un CD, dans le cas présent c'est plutôt tout le contraire. J'ai même failli ne jamais jeter une oreille sur cet album tant le côté racoleur du produit me rebutait. En règle générale c'est inversement proportionnel : plus tu as besoin d'en faire des tonnes pour attirer l'attention, moins tu as quelque chose d'intéressant à proposer.
Anguished est un one man project comme il s'en est créé des tonnes en Finlande (surtout à la fin des années 90) mais, si la plupart de ces productions avaient un coté cheap avec casio / bontempi bon marché et boite à rythme abominable, «Cold» évite la plupart des faiblesses qui caractérisent habituellement le genre.
Avant tout, Anguished est un one woman project et c'est, à mon sens, ce qui fait toute sa différence. Musicalement, le trip est au black métal torturé, schizophrénique et terriblement désespéré. On retrouve pas mal d'hésitations voire de constructions un poil malhabiles tout au long des huit plages, mais ce qui est indéniable (et particulièrement réjouissant à l'heure actuelle), c'est l'implication et l'honnêteté de sa créatrice.
Les vocaux sont incroyablement torturés (seule une femme peut sortir de telles vocalises à mi-chemin entre une chatte en chaleurs et une internée long terme d'un hôpital psychiatrique) et les lignes de guitare possèdent un degré de froideur et de mélancolie que je n'avais plus entendu depuis les premières réalisations de Vikernes.
En résumé, «Cold» n'est assurément pas un album parfait mais son authenticité et ses capacités à générer haine et désespoir en font (à mes yeux) une des sorties les plus abouties de la scène black depuis pas mal de temps.
Les vocaux ne sont pas évidents à supporter, surtout sur la longueur d'un album, mais si vous passez le cap, vous ne pourrez que tomber sous le charme de cette musicienne à l'univers dérangé.

Le site : http://www.myspace.com/anguished666

Jordy






Meet ULTRAROCK at  :





E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
Design
: www.essgraphics.fr