Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




ANTARES PREDATOR
" Twilight of the apocalyspe "

ANTARES PREDATOR Twilight of the apocalypse

Battlegod Productions

Premier album pour les norvégiens d'ANTARES PREDATOR, groupe ayant pris ses origines avec d'anciens membres de KEEP OF KALESSIN. De cette première mouture, période K.O.K, il ne reste plus que Warach (Guitare & claviers). Celui-ci étant accompagné désormais de Steffan Schulze au Chant, Mikal Svendsen à la Basse, ainsi que du batteur de BELPHEGOR, Blastphemer.
Passé un premier essai musical, via un tout premier EP, « Banquet of ashes », c'est avec une version longue, orienté plus open Bar , entendez par là, plus ouverte à d'autres styles, que nos amis d'Oslo, ont décidé de sortir de leur tanière hivernale.
C'est donc en cette belle journée ensoleillée que je me décidais, moi aussi, à sortir de ma retraite et de me pencher sur le cas « Twilight of the apocalypse ».

Les premières écoutes de cet opus, je dois bien vous l'avouer, sont, comme je précisais plus haut, à divers niveaux et influencées par divers genres. Vous aurez une grosse louche de Death, une rasade de Trash dynamique et tonique et ajoutez à cela une assise Black Métal mélodico/épique. 10 titres pour 45 minutes d'une musique technique, mélodique, relevée à la sauce chili et délibérément affranchie d'une quelconque identité stylistique précise. Juste histoire de troubler l'auditeur et de lui permettre de s'ouvrir d'autres chemins musicaux. Seulement, à trop vouloir ratisser large, ANTARES PREDATOR risque de perturber les diverses hordes de fanatiques radicaux et ainsi perdre en crédibilité, au final.

En ce qui me concerne, n'ayant volontairement pas vraiment d'attache précise et privilégiant la qualité au détriment d'un soit disant genre bien codifié, voire trop parfois, je dois reconnaître à ANTARES PREDATOR une excellente maîtrise instrumentale et un goût prononcé pour les parties épiques, mais avec un esprit Trash ébouriffant. Seul deux titres, « Sacrament », en piste intermédiaire, ainsi que le dernier morceau « Death », nous proposent une approche plus lourde et pesante, lente comme une marche funèbre. La musique, agressive et débridée, est un déferlement de plans rythmiques Death/Trash auxquels vient s'adjoindre des passages Black disharmoniques. L'ensemble, soutenu par une batterie usant de blasts et de breaks en tout genre, accompagné par un chant agressif, qui, malheureusement, peine à diversifier ses interventions. C'est peut-être là que l'ensemble de « Twilight of the apocalypse » y perd quelque peu en originalité, mais reste identifiable du fait de son chanteur. Il aurait, je pense, été intéressant de voir Steffan Schulze expérimenter d'autres registres et s'essayer aux growls ou bien vers un phrasé plus parlé, voire typiquement Black, histoire de varier les plaisirs. Mais il ne faut surtout pas oublier que chez ANTARES PREDATOR, c'est une machine de guerre qui a été mise sur pied et, en tant que tel, il aurait été étonnant de s'attendre à autre chose qu'un déferlement de haine et chaos, tel le TERMINATOR sur sa proie.

L'ensemble n'est certainement pas du plus original et parfois les enchaînements et mouvements rythmiques semblent trop prévisibles pour ne pas énerver l'auditeur attentif que je suis, cependant, c'est dans un esprit guerrier et avec maestria que le quatuor d'Oslo nous envoie des rafales de blasts et de déchaînements métallique, le tout, sepoudré de quelques passages de claviers lui conférant cet esprit mélodique.

Certainement pas l'album de l'année, mais un très bon CD plein de bonnes choses à vous caler entre les oreilles. Il y a du très bon et du plus basique, mais le tout tenant largement la distance et me confortant dans la suite que je vais surveiller avec beaucoup d'intérêt, par ce que le potentiel est là.

Le site : http://www.myspace.com/antarespredator

Dave.






Meet ULTRAROCK at  :





E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
Design
: www.essgraphics.fr