Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




ARSIS
" Starve for the devil "

ARSIS Starve for the devil

Nuclear Blast Records

Et de sept. C'est donc bien la septième réalisation musicale pour la bande de James Malone, fondateur du combo américain ARSIS avec son acolyte Mike Van Dyne, batteur de son état et officialisant son retour dans le groupe pour « Starve for the devil ». Le reste de la formation étant composée de Nick Cordle à la guitare et Nathaniel Carter, le petit nouveau, à la basse.
Musicalement, notre cher James a modifié quelque peu son orientation musicale en délaissant la partie Death Métal mélodique au profit d'une mixture Trash/Speed Métal, technique et épileptique, comme le pratiquait déjà Annihilator dans les années 90. Mais avec une forme d'écriture beaucoup moins alambiquée et plus facile d'accès.
Pour les plus anciens fans de Métal, le virage musical pris par ARSIS ne risque pas de bouleverser le monde de la musique et semblera quelque peu opportuniste, du fait de la réémergence de moult formations Trash aux States. Par contre, les plus jeunes d'entre vous, se régaleront de cette débauche d'adrénaline, élaborée par les deux guitaristes que sont James et Nick, ainsi que de la maîtrise instrumentale de nos deux compères. En effet, la profusion de plans rythmiques déchaînés et l'avalanche de solis démonstratifs et techniques, raviront les plus jeunes du fait de son impact immédiat.

Le vieux briscard que je suis, loin d'être blasé par la musique contenue dans « Starve for the devil », n'en reste pas moins conscient que malgré l'excellente technicité de nos oiseaux, cette fougue retrouvée, grâce au retour de Mike à la batterie, n'en a pas moins trop simplifié son approche des compos et perdu en intérêt. Quand je pense au potentiel qui sommeil dans ARSIS, je me dis que c'est bien dommage de n'avoir pas pris la peine de proposer plus d'ouverture et diversifié le contenu de l'album.

Que ce soit du 1 er titre « Force to rock », premier single, auréolé d'un clip bateau et très cliché (peut-être est-ce du second degré ?), jusqu'au dernier morceau « Sable rising », le schéma reste identique, tout comme la rythmique d'ailleurs, soutenue et énergique avec une profusion de blasts beat, version mitraillette.
La partie vocale, quant à elle, ne proposant pas plus de diversité, se cantonnant à une approche Trash agressif aux relents Black, avec quelques petits growls sur les refrains.

Cependant, n'allez pas croire que « Starve for the devil » est un mauvais album. Il garde en lui une foultitude de bonnes choses et une énergie qui vous bottera l'arrière train. La démarche musicale de James Malone étant, je le suppose, de gagner en simplicité pour plus d'efficacité, et ainsi, permettre d'assimiler la musique d'ARSIS plus aisément. Il est vrai qu'à trop vouloir complexifier des compositions, l'auditeur, gavé de nouveauté, puisse perdre patience et ne pas donner sa chance au produit. Ici c'est du direct et du sans pitié, agrémenté du forte mélodicité dans les leads, rendant ainsi une digestion quasi instantanée à l'opus. Idéal pour un format scénique.

Une nouvelle ère s'annonce pour ARSIS par ce virage musical plus franc et direct, toujours soutenue par une maîtrise guitaristique et mélodique de haut niveau. Je vous conseille d'écouter l'album quand l'énergie matinale vous ferra défaut. Un booster contre l'apathie et le manque d'énergie chronique hivernal.

Le site: http://www.myspace.com/arsis

Dave.






Meet ULTRAROCK at  :





E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
Design
: www.essgraphics.fr