Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




CRYSTAL VIPER
" Defenders of the magic circle "

CRYSTAL VIPER Defenders of the magic circle Live in Germany

AFM Records GmbH

Tiens, un album de Rhapsody... Ah non, vu la pochette on aurait juré, mais non... Un Live de Crystal Viper, donc... Crystal Viper, le groupe Polonais de Power Power à frontwoman. Deux albums au compteur et voilà déjà un live, titré « Defenders of the magic circle », dans la grande Power Power tradition... mais également à propos, car ce concert, capté l'année dernière en Allemagne, l'a été à l'occasion de la participation du groupe au Magic Circle Festival de Manowar. La prestation des Polonais ayant été des plus brèves (6 titres !), les bandes de la tournée se trouvent augmentées ici de 4 enregistrements studios encore inédits en CD auparavant.

Le live est aussi court qu'équilibré : trois titres de leur nouvel album, trois du précédent. Ne les ayant pas écoutés je ne peux pas comparer les versions mais, si l'on en juge par les 4 extraits studios qui suivent, ce ne devait pas être la meilleure prestation live du groupe. La voix, élément fondamental de Crystal Viper, semble moins puissante que ce qu'elle doit donner sur album, surtout dans le registre du grave, du moins pour « Metal nation » et « Legions of truth ». Sur ce dernier titre, elle se révèle en outre mal assurée... pas top, ça. Sur « The island of the silver skull » aussi, d'ailleurs ! Mais l'entrain que met la chanteuse rend le tout agréable malgré cela. Même entrain et mêmes approximations pour les guitares, d'ailleurs ! Que ce soit la soliste ou la rythmique. Que retenir de « Metal nation », son énergie ou son solo discutable ? Tout autant que celui de « Legions of truth », à la rythmique en revanche réussie... Les deux réussissent « The island of the silver skull » et « The last axeman » mais en revanche pas « Shadows on the horizon »... Donc, ça passe ou pas, c'est la définition des dents de scie. Mais dans tous les cas ils y mettent le paquet, que ça passe ou que ça casse. En ce qui concerne les extraits studio, nous avons 4 titres tout aussi équilibrés : un bon Heavy avec « Secrets of black water », où tout est impeccable, de la voix aux guitares, autrement plus assurées (ne serait-ce la partie de claviers à revoir - mais dans sa conception, pas dans son interprétation), un « The wolf and the witch » très très très classique, dans l'esprit des premiers Maiden, et à la rythmique tout aussi remarquable ; nous avons en outre un Power beaucoup moins intéressant (à la limite de l'exercice de style) avec « Stronghold under siege » et une cover bien choisie avec « Obsession » de Virgin Steele.

On s'y retrouve, donc, et la partie studio complète à merveille le live, de par sa qualité d'interprétation supérieure... C'est un équilibre, quoi. Mais le concert à la qualité d'interprétation en demi-teinte (couplée à un son semblant dépourvu de tout mixage) fait apparaître la décision en elle-même de sortir un live à ce stade de leur carrière comme vraiment prématurée. Encore une fois c'est débordant d'énergie et de fraîcheur, et on peut comprendre le groupe ait voulu graver sur bandes leur participation à cet événement majeur pour eux, mais bon... voilà quoi, c'est trop irrégulier pour constituer une sortie décente. Agréable, mais tout sauf convainquant. Donc... un peu de patience ne fait pas de mal.

Le site :  www.crystalviper.com + www.myspace.com/crystalviperofficial

the_outcast






Meet ULTRAROCK at  :





E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
Design
: www.essgraphics.fr