Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




DIORAMIC
" Technicolor "

DIORAMIC Technicolor

Lifeforce Records

Quand trois musiciens de Kaiserlautern, techniquement aventureux et musicalement débridés, se retrouvent pour taper le buf et s'exprimer au travers de leurs instruments, que peut-il bien en résulter ?

Question à laquelle je vais essayer de répondre, même si avec DIORAMIC la chose ne va pas être simple.

Tout d'abord, la jaquette de « Technicolor » nous donne le ton. Avec son visuel haut en couleur et sa foultitude de détails. Elle nous laisse entrevoir que la formation allemande n'est pas un groupe lambda de plus, mais un combo mature et créatif, décidé à nous en mettre plein les yeux et les oreilles. Je dois bien reconnaître que j'ai d'abord pensé à une formation ayant un penchant pour le progressif et les ambiances spatiales. Mais après une écoute studieuse, un premier sentiment s'est imposé à moi. Attachez vos ceintures, caller vos postérieurs bien au fond de vos canapés et en avant pour un tourbillon musical qui va vous décoiffer la perruque et vous retourner le cerveau en une myriade d'influences aussi disparates que complémentaires. En effet, imaginez-vous face à un trio de musiciens ayant le sens mélodico/classique de MUSE, l'approche du rock introspectif et émotionnel à la RADIOHEAD, l'énergie débridée d'un DILINGER ESCAPE PLAN ou d'un MARS VOLTA et folie contagieuse d'un WAR FROM THE HARLOTS MOUTH, vous aurez, en gros, ce que notre trio germanique a réussi à mettre en boite. 50 minutes de folie musicale, alliant compositions fouillées et intelligence d'écriture. Maîtrise des ruptures stylistique et rythmique, sens de la mélodie et des harmonies totalement captivantes pour un premier opus. Une musique que je qualifierais, pour le fun, d'Alternatif Pop Death Métal.

D'entrée de jeu, le premier titre « Ghosts in the machine », puissant et technique, avec ses breaks de folies et son chant alternant Growl Death et Hurlement Black, l'ambiance nous est immédiatement donnée. Le second morceau, « Black screen goodbye », au refrain Pop, rythmique agressive saccadée, chant clair/growl, se concluant par quelques notes de piano, vient en remettre une couche. Le déroutant « The antagonist » et l'énorme « Eluding the focus », fusion entre MUSE et NAHEMAH. C'est l'apothéose musicale à l'état pur. La suite de l'album étant du même acabit.

Une batterie aussi volubile que déterminée, vient malmener ton sens du rythme et ta conception des arrangements. Caisse claire au premier plan et blasts épileptiques. Ici pas de place pour de l'amateurisme ou de l'approximation. Tout est contrôlé de main d'expert. Une guitare alignant des plans de malade, à ne plus savoir où donner de la tête et un bassiste à la technique sans faille. C'est à vous écoeurer, tant l'ensemble est cohérent et les digressions musicales faciles. L'extase est atteinte en deux secondes, suivi d'un râle orgasmique. Même le chant assure dans divers registres.

En fait, « Technicolor » est le nom parfait pour décrire l'univers musical de DIORAMIC. Un véritable caléidoscope d'influences, tellement éloignées les unes des autres, que la jonction en semblerait impossible pour le musicien de base. Seulement, DIORAMIC, tout jeune groupe dont rien ne laissait présager, pour un premier jet, qu'il réussirait à conceptualiser cette qualité d'écriture, a tapé dans le mille et pondu un truc énorme. C'est un CD vraiment passionnant d'un bout à l'autre, tant il est riche et varié. Même si, en filigrane, une trame commune unie les 11 compositions de « Technicolor », attendez-vous à être pris au dépourvu, au détour de chaque changement de tempo. Le tourbillon où vous allez être aspiré, risque bien de ne plus vous laisser de possibilité de vous revoir faire surface avant un bon bout de temps. Une immersion dans du grand art musical au feeling palpable. Certainement une des références à ne pas louper pour 2010. Bien sûr, si tu aimes être malmené rythmiquement et étourdis musicalement.

Eblouissant et génial !

Le site: http://www.myspace.com/dioramic

Dave.

Meet ULTRAROCK at  :






E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
      
Design
: www.essgraphics.fr