Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




DROWNING THE LIGHT
" An alignement of dead stars "

DROWNING THE LIGHT An Alignment of Dead Stars

avantgardemusic

Bien que ce soit l'endroit le plus peuplé de toute l'Océanie, la région de la Nouvelle-Galle du Sud doit être d'un ennui pas possible. Je n'y ai jamais foutu les pieds mais j'ai le sentiment qu'hormis enfiler un marsupial de temps en temps ou d'assister à un match de foot Australien, il ne doit pas y avoir grand-chose de bien palpitant à faire. C'est en tout cas l'idée que je me fais de cette partie du globe située à l'autre bout de la terre quand je me penche ne fusse qu'une minute sur la discographie de ce one-man project. Depuis 2003, année de sa création, Azgorh (le musicien derrière le projet) en plus de son travail dans Pestilential Shadows, nous a déjà gratifié d'une bonne dizaine d'albums et d'un nombre incalculable de démos et de splits. Comment ce type trouve le temps de composer tout ça me dépasse complètement et on ne peut même pas lui reprocher de bâcler le travail ou de tricher sur la quantité. Prenez ce «An Alignment of Dead Stars par exemple, il ne comporte pas moins de quatorze compositions pour une durée de quasiment septante minutes sans qu'on puisse y retrouver de titres remplissages ou de bouche-trous inutiles. «An Alignment of Dead Stars n'a rien de révolutionnaire, un black metal old school (assez typé one man project) construit sur des parties de guitare à la fois mélodiques et mélancoliques, des nappes de claviers pas trop envahissantes qui apportent une touche un rien dépressive à l'ensemble sans en dénaturer l'essence malsaine, le tout mis en valeur par un chant de corbeau à l'agonie. Rien de bien surprenant, rien de vraiment transcendant, mais un album bien foutu car intelligemment composé, sans réel points fort mais sans aucun point faible non plus. Drowning The Light perpétue avec caractère et j'ai envie de dire intelligence un genre dépassé mais terriblement attachant. On a longtemps cru que les one-man project de black metal n 'étaient rien d'autre qu'un phénomène de mode gangréné par des musiciens incapables de pondre un titre structuré et cohérent mais un album de la classe de cet «An Alignment of Dead Stars » nous prouve qu'une fois de plus il est possible de dégoter une agréable sortie là où on ne l'attendait peut-être pas vraiment. Pour info, depuis la sortie de l'album fin décembre 2009, Drowning the Light nous a déjà abreuvé de deux splits, un EP et une démo… elles doivent vraiment être imbaisables les femmes dans ce coin de l'Australie.

Le site http://www.myspace.com/drowningthelight http://www.darkadversary.com

Jordy

 






Meet ULTRAROCK at  :





E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
Design
: www.essgraphics.fr