Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




DRUDKH
" Songs Of Grief And Solitude "

DRUDKH Songs of Grief and Solitude

Season-of-mist

L'excellent label Season of Mist nous fait le grand plaisir de rééditer la discographie d'une formation Black Métal Ukrainienne vraiment intéressante et de qualité, DRUDKH pour ne pas les citer. Ce combo obscur et mystico-Folk, ayant pris son inspiration et ses influences dans les légendes tribales, la mythologie slave ainsi que des poètes des pays de l'Est et plus particulièrement Tarass Hryhorovytch Chevtchenko, poète, peintre et humaniste Ukrainien du 19 ème siècle.
Pourtant malgré cet étalage de bonnes références culturelles, Roman Saenko (HATE FOREST, ASTROFAEST, DARK AGES) et son compère Yuriy Sinitsky (LUCIFUGUM) décidèrent de s'exprimer au travers d'une musique trop souvent décriée et trop méconnue, car chargée de cliché en tout genre, le Black Métal. L'approche brute et tribale de DRUDKH, dont la signification en sanscrit signifie (Bois/Forêt), reste un modèle du genre et pour ceux et celles qui seraient tenté par cette expérience hors norme et sulfureuse, la résurrection de leurs premiers méfaits musicaux est l'occasion rêvée de s'immerger dans un univers a part entière et entièrement à part.
L'expression entièrement à part est bien le terme qui caractérise cet album. En effet, « Songs of Grief and Solitude », sorti la même année que « Blood in Our Wells », reste une réalisation complètement atypique pour un groupe de Black Métal, mais ne reste pas si éloignée que cela de la genèse DRUDKH.
Ici, il n'est pas question d'électrisation musicale, seul l'acoustique et les instruments folkloriques ont une place à part entière. Relativement court, les 36 minutes de musique produite, au travers de 7 compositions, s'avèrent être ardue à ingérer pour l'amateur de Black traditionnel, tout comme pour l'amateur de Black Folklorique. Celles-ci se rapprochant plus du côté tribal et expérimental-ethnique que du folk pur et dur, avec une absence totale de chant. Guitare, flute et bruitages climatiques vont envahir vos enceintes. Musicalement, il est ici, plus question de transe mélancolique, du à l'aspect très répétitif des compositions, que de ritournelles moyenâgeuses. Même les titres de l'excellente formation Autrichienne DORNENREICH, période « In Luft Geritzt », tout comme la partie acoustique de « Nachtreisen » semblent plus enjoué et guilleret que dans « Songs of Grief and Solitude ». Cependant, malgré l'aspect très austère et introspectif de l'album, il n'en reste pas moins un moment à expérimenter pour bien comprendre le cheminement instrumental de DRUDKH. Si vous remplacer l'instrumentation Folk de l'album par la formation électrique de DRUDKH, vous aurez un album de Black épique dans la plus pure tradition.
Pour conclure, j'apprécie « Songs of Grief and Solitude » pour plusieurs raisons. Premièrement le côté aventureux et anticonformiste de l'album et secondement, pour son côté simpliste et épuré à l'extrême. Ce n'est peut-être pas l'album le plus apprécié de DRUDKH, mais il reste le plus profond et le plus sensible, comme à fleur de peau. Une étrange chevauchée en terre Slave, baignée de soleil ou d'une fine pluie humide, selon l'instant, parcourant les steppes ou longeant les rivages marins, le cur plein de peine à la recherche d'un je ne sais quoi ou d'un je ne sais qui, comme le chantait le poète.

Le site : http://www.myspace.com/drudkhofficial

Dave.







Meet ULTRAROCK at  :





E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
Design
: www.essgraphics.fr