Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




ECLECTIKA
" Dazzling dawn "

ECLECTIKA Dazzling Dawn

Asylum Ruins

Etrange formation française que ce trio qui débarque de la région Dijonnaise. «Dazzling Dawn» reste après plusieurs écoutes (pas toujours attentives je le concède) un réel mystère (ce qui n'est foncièrement pas une mauvaise chose dans une scène qui pratique d'avantage l'art de la copie que celui de l'expérimentation). Eclectika surprend d'abord par son line-up, un trio avec deux chanteurs / chanteuses et un troisième membre qui s'occupe manifestement du reste (de tout le reste). Si le line-up n'est pas ordinaire, que dire des parties vocales ? Si les vocaux écorchés s'associent assez facilement au black primaire (à inspiration norvégienne par moment) de plusieurs plages, je n'ai toujours pas compris l'utilité de vocaux féminins aussi inattendus que dérangeants. On reste également perplexe devant le manque de cohérence de l'ensemble. Qu'est-ce qu'une plage aussi ‘gnangnan' que l'infâme «Les démons Obsédants du Regret» (un truc presqu'aussi grotesque et pompeux que son titre peut le laisser suggérer) vient foutre au milieu de cet album. Je suis incapable de comprendre le lien entre les titres black, les ballades clichés et les plages ambiant / remplissage de la fin de l'album.

Désolé mais je ne suis pas parvenu à trouver la clef qui ouvre le mystère de ce «Dazzling Dawn» et hormis les quelques titres orientés Black, je n'ai rien trouvé de particulièrement jouissif à cet album. Que le groupe se cherche et tente plusieurs approches est en soit relativement louable mais qu'il balance le tout sur cd en laissant à l'auditeur le soin de décider ce qui est bien ou pas reste incompréhensible à mes yeux. Les maladresses / hésitations de certains titres auraient pu rendre Eclectica un rien attachant, le manque de structure, de cohérence et de ligne directrice, le rend tous simplement ennuyant (et c'est peu dire). Comment peut-on espérer convaincre avec un album fourre tout tel que celui-ci ? Celui ou celle qui trouvera la réponse gagnera un abonnement d'un mois à Ultrarock.

Le site http://www.eclectika.fr   +   http://www.myspace.com/thelastbluebird

Jordy






Meet ULTRAROCK at  :





E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
Design
: www.essgraphics.fr