Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




EMPIRES OF EDEN
" Songs of war and veageance "

E M P I R E S   O F   E D E N Songs of war and vengeance

Activist Music

Que se passe-t-il lorsqu'un guitariste étalant sa virtuosité au sein d'une formation Metal pense l'expression de sa dite virtuosité réfrénée par le cadre trop restreint de la dite formation ? Vous connaissez l'histoire, il monte ce qu'il convient maintenant de désigner par le terme consacré de Side-Project. Dans notre histoire à nous, le virtuose en question est Stu Marshall, ne trouvant apparemment pas plus d'espace pour son talent au sein de Pain Division qu'il n'en trouvait chez Dungeon, et le Side Project en question se voit baptiser « Empires of eden ». En quoi cela consiste ? Eh bien une galette Power Metal pleine de Shredding et d'invités comme il se doit en ces occasions.

Papa Stu tient la lead, cela va de soi, ainsi que la 4-cordes, engage le batteur de This World et compose une dizaine de titres Heavy, Speed, format standard, plaque des soli Malmsteeniens et des lignes mélodiques plus virtuoses les unes que les autres, et fait chanter dessus Louie Gorgievski (de Crimson Fire) dont le ton typiquement Power convient parfaitement à l'objectif défini pour le projet. Mauvais choix ? Ça l'est toujours... une voix moins typée aurait peut-être relevé la mélodie peu originale de « New hope », morceau d'ouverture de l'opus tout de même... Ses tentatives de variations sur le morceau titre ne se révèlent pas non plus convaincantes, son ton décidément Kotipeltien ne se trouvant qu'à peine altéré par de légères intonations à la Gillian. Notons tout de même la participation de Mike Zoias de Transcending Mortality qui vient remplacer Louie sur « The reckoning », morceau bénéficiant d'une excellente rythmique alliant lenteur et puissance, ainsi que de lignes de guitares ici plus efficaces que démonstratives. Stu invitera également à chanter un petit compatriote australien, Chris Ninni, et aura la délicatesse de laisser de même bon nombre de lignes de guitares à des invités. Tim et Furtner de Lord viendront en particulier faire de « Throught eternity » le morceau le plus agressif et technique de l'album. « Dark religion », à la belle rythmique lourde quelque peu entachée d'une moins bonne mélodie, met en scène Porcianko de Vanishing Point ainsi que Ben Thomas avec qui il partage déjà les cordes du côté de chez Pain Division. Takada de Cerbeus et Maruyama de Argument Soul, quant à eux, ne feront guère de « Fires of torment » plus que le simple Heavy qu'il est... leurs lignes ajouteraient presque à son côté Heavy shreddé 80s. Tout seul comme un grand, Stu nous offre tout de même de solides titres, à commencer par le beau mid-tempo « Scars of innocence », à la belle lenteur et appréciable lourdeur mises en avant par un clavier agréablement atmosphérique et une guitare ici tout à fait dans le même esprit. Bien joué. Tout aussi bien joué pour la fin de la galette, « Black endings », longue plage ambiante présentant pour tous vocaux une récitation de Gun Arvidssen, soutenue d'un bout à l'autre par les lignes de Stu, plage conduisant à la calme outro basée sur les claviers qui conclut le tout. Class.

Tissé de main de maître, donc. Dan Quinlan étant aux manettes, la sauce ne manque jamais de piquant, de plus... Les guitares sont aussi bien traitées que les claviers, on est au dessus de la moyenne Power. Reste qu'à la base on ne s'écarte guère de l'album Heavy de base. Quelques mélodies par-ci par-là (« Blood of an angel », par ailleurs moins savoureux), mais sinon l'album pêche par manque d'originalité niveau composition. C'est plutôt l'entrain de l'interprétation qui le sauve, la qualité des interventions sur l'enchaînement des meilleurs titres qui composent le cur de l'album et le final non dénué d'esprit. Non on ne restera pas sur une mauvaise impression. Reste que tant de qualités auraient pu être mises au service d'un projet un minimum plus ambitieux non ?

Le site : http://www.myspace.com/empiresofeden

the_outcast






Meet ULTRAROCK at  :





E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
Design
: www.essgraphics.fr