Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




J C JESS
" Extra Time "

JC JESS Extra Time

Auto-production

Le titre et la (laide) pochette l'explicitent assez bien, « Extra Time » n'est qu'un bonus destiné à faire patienter les fans de JC Jess le temps que le groupe français donne enfin un successeur à leurs deux seuls albums, datant quand même de 2007 et 2008. Pourquoi donc tant de « sursis » ? D'abord, JC Jess est désormais un groupe. Si « Matter In Your Hand » et « Wake Of The Dead » étaient avant tout l'œuvre de JC, guitariste de Nightmare depuis 2008 (ceci pouvant expliquer cela), cet EP est réalisé par un groupe à part entière, quartet comprenant en ses rangs l'excellent batteur Kira, entre autres, ex-partenaire de JC du temps de Black Hole.
Si le dernier album se démarquait de son prédécesseur, cet EP le fait bien moins, malgré l'intervalle plus long le séparant de « Wake Of The Dead ». Il reprend la même formule, à savoir un mélange plus ou moins clair entre Hard Rock et Heavy Metal. Le Hard Rock, c'est « Give me more » et « Feelings », deux morceaux dynamiques et jouissifs joués pied au plancher et plein de guitares pétaradantes à t'en « élargir le fion » (dixit JC, pas moi m'sieur!), le tout dans un esprit un peu moderne, comme sur « Wake Of The Dead », assez 90s en fait et un peu Glam. On retrouve également ce côté agressif et ce chant caractéristique qui distinguaient JC Jess sur ses deux précédents efforts.
Le Heavy maintenant, c'est « W.A.R. », le morceau-titre, et surtout « End of a dream », trois morceaux bien plus « cauchemardesques » si vous voyez ce que je veux dire, trois Heavy lourds et durs, Speed à l'occasion et parfois traditionnels. « End of a dream », c'est un morceau lourd et très Heavy, chanté de manière assez traditionnelle mais présentant cette agressivité particulière qui distingue JC Jess du groupe auquel je faisais référence, avec ces chœurs allemands et ces guitares un peu plus folles. Sinon, on est assez mélodique et linéaire, mais ce n'est pas un mal. Les superbes lignes de guitares savamment travaillées achèvent de faire de ce titre l'intérêt premier de cet EP, malgré le son peu reluisant qui lui échoit (autoprod...) de même qu'aux quatre autres titres.
Quant à « W.A.R. » et au morceau-titre, donc, il en va de même, le premier privilégiant le côté Heavy traditionnel, avec rythmique typée Power appuyée et lignes « Edguy-isantes », le second en privilégiant la mélodie avant tout, constituant un bon pont entre les deux pôles.
Le EP possède de ce fait sa propre dynamique, allant du Hard/Glam au Heavy Mélodique puis au Power traditionnel et enfin à « End Of A Dream », avant de retomber dans le Hard, mais... Mais l'on aimerait aller plus loin. Cela demande à être développé sur un album entier, afin de voir ce que cette formule peut offrir comme possibilités diverses, et pour cela il faut bien plus que cinq titres. Le groupe se doute certainement de cette réaction et propose trois extraits de leurs premiers albums en vidéos live (avis aux possesseurs de PC).
Qui plus est, le troisième JC Jess est apparemment quasiment en boîte, ce qui montre bien que ce EP est vraiment là pour faire patienter et rien de plus. Donc, si musicalement le groupe affirme et affine sa formule, indéniablement, cette sortie n'a pas lieu d'être. La formule développée ici est, à n'en pas douter, celle que le quartet offrira sur le (vrai) successeur de « Wake Of The Dead ». Donc, que ces titres figurent ou pas sur ce troisième opus, ils sont, en quelque sorte, gâchés, soit car sortis de leur contexte, soit car non développés. C'est qui le manager de JC ?

Le MySpace : myspace.com/jcjessmetal

the_outcast






Meet ULTRAROCK at  :





E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
Design
: www.essgraphics.fr