Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




KATRA
" Out Of The Ashes "

KATRA Out Of The Ashes

Napalm Records

Katra ? Un groupe finlandais. Mais originellement une chanteuse, qui, avant de former un groupe à son nom, a proposé un premier album chanté dans sa langue natale puis réenregistré en anglais, langue qu'elle gardera pour « Out Of The Ashes », enregistré à l'aide de membres débauchés chez Octobers Fall et Nocturnal.
Souvent présenté comme un groupe gothique, Katra se révèle avec « Out Of The Ashes » plutôt une formation symphonique, simplement un peu plus froide que la moyenne. Et cette moyenne, c'est bien Nightwish / Within Temptation, à laquelle se réfère clairement Katra. Le groupe étant avant tout sa voix, nous allons commencer par parler de la charmante vocaliste...
Charmante d'apparence du moins, car sa voix se distingue moins. Très légère, douce et souvent lyrique, elle entre un peu trop dans le moule Tarja / Den Adel, elle aussi. Elle a au moins le bon goût de ne pas y piocher que des tares : elle a la clarté de Tarja sur les morceaux les plus lyriques (« If there is no tomorrow », le refrain de « Delirium ») et les souples modulations de Den Adel sur les plus mélodiques.
Les morceaux les plus mélodiques, ce sont eux qui constituent l'intérêt de cet album, sans cela assez faible... Le genre étant bien trop respecté ici pour éveiller notre intérêt, il faut aller chercher ces petites idées saupoudrant les compositions ici ou là pour trouver de quoi se mettre sous la dent. Et c'est essentiellement mélodique, en s'affranchissant oh, éphémèrement des contraintes modales : voyez l'intro de « Delirium », la guitare de « Vendetta », la mélodie de « Hide and seek »... tentatives toutes fugaces mais c'est déjà ca.
Niveau réalisation, maintenant, c'est moins original : non content de coller aux canons du genre, le groupe adopte un son moderne très uniforme et, hélas, les arrangements plats qui vont avec. Ils s'en sortent du moins bien instrumentalement, avec même des bonnes surprises comme le solo de « Anthem » qui est une vraie leçon : seul de tout le disque à être mis en avant, sa puissance est décuplée par ce simple fait. Un exemple de bon goût.
Sinon c'est soit convenu (« Envy » = balade = piano), soit faible. « The end of the scene », avec sa guitare acoustique, ses percussions appropriées et sa belle ligne de basse, pourtant bien trouvées, prouvent les limites du groupe par son registre acoustique, toujours le plus révélateur... Katra (la chanteuse hein), dont j'ai décrit le registre, est en tant qu'exécutante à l'image de son groupe : de bonne volonté mais manquant de puissance. Ses lignes sont faibles voire ennuyeuses, agaçantes de douceur et un rien mièvres. En revanche elle ne manque pas d'utiliser sa voix du mieux possible, tentant pour chaque titre de l'accorder à la composition. Légère pour « Out of the ashes », moins doucereuse pour « Mirror », plus haut perchée sur « The end of the scene »... elle y ajoute ses propres churs pour « Hide and seek » et quelques vocalises orientales sur « Anthem » mais rien n'y fait, c'est décidément trop lisse.
Pas franchement captivant vocalement, donc, ni instrumentalement, pas spécialement bien écrit... bref, ce disque est tiède. Pas de mauvais goût, pourtant, ni repoussant, mais il me fait faire la moue. Je dis « mouais » à son écoute. Pas « b urk » ni « au secours » mais quand même « mouais ». Joli, voilà tout, sympa... sans plus.

Le site : www.katra.fi + myspace.com/katramusic

the_outcast






Meet ULTRAROCK at  :





E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
Design
: www.essgraphics.fr