Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




KITTIE
" In the black "

K I T T I E   I n   t h e   b l a c k

Massacre records

Souvenez-vous du bon vieux temps. Celui où, nous autre metalleux masculins et bourrins dans l'âme, criions à gorges déployées des « A POIL ! » à la moindre apparition d'une femelle sur scène. A l'époque, talent ou non, les groupes à chanteuses ou groupes 100% féminins étaient chahutés à tout va, montrant ainsi la limite intellectuelle de bon nombre de bierreux aussi intelligents que leurs cannettes de kro. Le temps a fait son uvre, et avec l'apparition de très nombreux groupes féminins et de « frontwomen » de talent, cette vieille tradition débile a quasiment disparu. Dommage dirons certains, et tant mieux vous dit votre serviteur. Grâce à l'égalité des sexes dans ce nouveau monde du métal, plus de pitié pour les groupes féminins qui ne tiennent pas la route. Ainsi, je vais traiter ce nouvel album de Kittie sans a priori.

J'avais lâché Kittie en 2004 avec un album de pseudo néo plutôt mauvais, disons le franchement. A l'époque, le style grouillait de groupes pourris et le déclin était fort. Nos quatre british sortaient un peu de lot car, évidement, ce sont des filles et certaines sont mêmes carrément attrayantes visuellement parlant. Il m'en fallait pourtant plus pour être motivé par ce groupe. En 2009, la musique de Kittie a évolué. Adieu le néo mort, bienvenue au nouveau « Kittie style » à savoir un heavy métal traditionnel flirtant de loin avec un poil de thrash. Les anglaises ont bien senti que le vent avait tourné (et depuis longtemps), et qu'il fallait fuir ce style pour retrouver les racines du métal, les vraies. Malheureusement, c'est peine perdue. Alors certes, les quatre donzelles sont agréables au regard, certes techniquement elles ne sont pas plus mauvaises que d'autres groupes de mecs, certes elles ont revu leur copie pour un album moins chiant, mais au final, Kittie, il faut le dire, ce n'est pas transcendant. Question chant, on retrouve des restes de néo avec de nombreux (et chiants) passages en voix claires. Le reste du temps, la demoiselle se retrouve avec un chant hargneux qui serait l'union d'Angela Gossow (Arch Enemy) et de Dani Filth (Cradle of Filth). Un mélange pas forcément agréable, ce qui fait déjà un point négatif. Niveau musical, ça sent bon le réchauffé et le manque d'originalité. C'est du heavy trop traditionnel et déjà entendu il y a plus de 15 ans. Donc vous aurez votre intro inutile, une chanson speed (« Forgive and forget »), ainsi que du mid tempo (« Sleepwalking ») et un mélange de fourre tout lassant. Il ne faut pas se voiler la face, ce groupe n'est pas meilleur qu'un autre, il penche même du mauvais côté de la balance. Au bout des 41 minutes de cette galette pauvre en bon son, on n'est pas très motivés pour en reprendre. Et pourtant votre serviteur s'est sacrifié et en a bouffé du Kittie. Rien à faire, il faut le dire, c'est tout bonnement plat. Rajoutez une pochette misant sur le physique des demoiselles et on tombe presque dans de la parodie.

Kittie aurait été un groupe de mecs, mon sentiment serait le même. « In the black » est un album ultra dispensable. L'ensemble est du déjà vu, réchauffé et brûlé. Rien ne viendra sauver ce bateau en perdition. Passez votre chemin et vite !

Le site : www.myspace.com/officialkittie

Jerem13

Meet ULTRAROCK at  :






E-mail: ultrarockcontact@free.fr     

Design : www.essgraphics.fr