Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




MOROWE
" Pieko.Labirynty.Diably "

MOROWE Pieklo.Labirynty.Diably.

Witching hour

Le black n' roll ayant fait son temps (plus ou moins la période dont Darkthrone a eu besoin pour pondre deux albums), le truc à essayer si tu veux être à l'avant-garde de ce qui doit se faire dans les cercles branchés c'est le post black metal. Je m'explique, tu prends une base black metal mid tempos (tu oublies immédiatement les blasts à la Marduk) tu rallonges avec un rien de dark doom crasseux, tu n'oublies pas un côté un rien expérimental (à la fois quasi tribal et mécanique), tu délivres le tout dans un environnement syncopé et épileptique et le tour est jouédu moins si tu as un minimum de talent pour composer et arranger. Je schématise un rien c'est vrai mais il faut bien reconnaître que le genre est un peu au goût du jour et tant qu'un leader ne se sera pas imposé de façon incontestable, la course aux lauriers est ouverte et ce ne sont pas les prétendants qui manquent. «Pieklo.Labirynty.Diably» a beau être la toute première réalisation du groupe (je ne pense pas qu'ils aient pris le temps d'enregistrer une démo avant la sortie de l'album), les membres de Morowe ne sont pas des jeunes qui montent. Actifs dans des formations de seconde zone tels les sous-estimés MasseMord ou les gorets de Nuclear Vomit, le groupe a manifestement sauté dans le bon wagon dés que celui-ci s'est présenté en gare de Katowice.
Morowe a pas mal d'arguments à faire valoir et peut se targuer de reléguer une grosse partie de la concurrence à des années lumières. Son post black envoutant s'accompagne de quelques passages black and roll rencontrés dans les derniers Darkthrone et Satyricon et le tout est renforcé par un côté martial qui n'est pas sans rappeler ses compatriotes de Behemoth ou de Hate. Le genre peut s'apprécier ou rebuter pour les mêmes raisons, ce qui fait son charme en fait aussi son principal défaut. En fonction de l'humeur on pourra donc trouver «Pieklo.Labirynty.Diably» intelligent voir même avant-gardiste ou carrément pompeux et monocorde. Une question de goût qui dépendra des penchants naturels de chacun. Personnellement, j'aurais préféré une approche un rien plus primitive et bestial même si je ne peux m'empêcher de trouver certaines qualités 'addictives' à cet album.

Le site : rien trouvé.

Jordy






Meet ULTRAROCK at  :





E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
Design
: www.essgraphics.fr