Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




PANGEA
" Retrospectacular "

PANGEA Retrospectacular

Lion Music

Bel exemple de groupe peu gâté par les aléas des évènements, Pangea est un power trio Danois formé en 1991... ca fait déjà un bout de temps! Après un beau succès au milieu des nineties grâce à deux albums de Hard Mélodique particulièrement appréciés au Japon, le groupe part y réaliser son troisième opus pour lequel il voit particulièrement grand, fort de ce premier succès... Premier revers : pas de label pour eux au pays du soleil levant. On tend la joue gauche et paf! clôture inopinée de leur studio d'enregistrement, les laissant avec en tout et pour tout quelques pistes de batterie et voix... autrement dit un album mort-né. Leur chanteur et guitariste de leader jetant l'éponge en 2004, le duo restant se met infructueusement à la recherche d'un remplaçant, pendant que leur ex-compagnon réussit bien mieux ses affaires en produisant Acacia Avenue ou Section A. Le duo de survivors s'étant finalement résolu à tirer le trait définitivement en 2008, on a donc la surprise de voir un Pangea tout beau tout frais remonté par ses trois membres d'origine reprendre le chemin du studio, bien décidés à le sortir, cet album maudit... Et c'est chose faite, avec ce « Retrospectacular » flambant neuf.

« Time's Up » commence à peine à résonner que vos oreilles se rendent compte que 1- pas un des trois n'a perdu sa pêche, 2- ils aiment toujours le Hard Rock, même s'il commence franchement à ressembler à du Heavy classique, et 3- ils n'ont pas gardé les oreilles fermées pendant leurs longues années d'errances, et ca se sent dans le son, fraîchement relifté au goût du jour (malgré son aspect très brut et rugueux qu'il gardera tout du long). Les compos restent très basiques, l'instrumentation aussi, on se repose beaucoup sur la basse (voir aussi « Hold Your Fire » et « House Of Love ») et seule la guitare se permet quelques écarts de parcours (par exemple sa partie dénotante au milieu de ce « Time's Up »). Ceci ne veut absolument pas dire que le combo reste statique, et c'est même à un effort d'éventail de leurs influences que l'on va assister ici : Extreme, leur principal modèle, se sent tout le long de « Don't Let Go », et dès qu'il y a du groove (ex. « Right Between The Eyes »). Sinon nous nous voyons proposer de tout : du Glam 90s (« Blindfold », « TNT »), du Heavy orientalisé (le très bon « Little By Little »), de la balade 80s (le nettement moins intéressant « Shot »), du FM Mélo standard (« 2 AM »)... bref, le parfait portrait du Hard dans les années 90. Tout ceci finit sur une note plus insolite avec le country sudiste « It's Too Late » qui rend tout ca plus agréable.

Bref, un retour à saluer, vu le parcours des combattants, et un bon goût à apprécier, car à l'instar de leurs compagnons scandinaves donnant dans le Hard Revival, Pangea aurait bien pu tourner à la blague... Mais non, c'est toujours la même bonne musique qu'ils nous servent, faisant fi de la date (ne serait-ce leur nouveau son). L'absence de renouvellement ou de prise de risque est certes à déplorer, mais l'essentiel est de ne rien avoir perdu en chemin, et d'avoir enfin pu achever ce disque maudit, fût-ce après 10 ans!

Le site :  lionmusic.com + myspace.com/lionmusiclabel

the_outcast

 






Meet ULTRAROCK at  :





E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
Design
: www.essgraphics.fr