Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




REVOLUTION RENAISSANCE
" Trinity "

REVOLUTION RENAISSANCE Trinity

Napalm records

Le genre : tournage-en-rond déchéance.
Bon, j'avais été déçu par le pétard mouillé du premier album (malgré les pointures invitées), je suis passé à côté du second, alors je fais un effort pour le troisième…
L'adage veut que « qui aime bien châtie bien » et j'avoue volontiers l'avoir appliqué plus souvent qu'à mon tour pour Ultrarock. Ici, on ne pourrait parler de châtiment mais bien de flingage… Pourtant, j'ai trop apprécié le travail de Tolkki avec Stratovarius pour le descendre bêtement. Et puis, comme dit l'autre : « tirer sur une ambulance, c'est mal ».
Je vais donc m'efforcer de rester objectif : Tolkki est en roue libre. Ses soli sont toujours virtuoses mais les rythmiques loin d'être toutes inspirées. Si l'on ajoute la désagréable impression d'une composition mécanique (un fond rythmique, une petite ligne mélodique, un refrain vite-fait, un solo et hop-là), l'approximation tonale (surtout quand la ligne mélodique repose sur le seul chant), plus des claviers du genre « pin-pon-pin »… On obtient une sorte de sous-Strato au rabais, le brio mélodique en moins ( A Lot Like Me et The Words Doesn't Get To Me ) avec un chanteur au taquet (j'ai eu mal à la gorge pour lui). Je ne veux pas casser pour le plaisir (c'est con et ne sert à rien) mais Gus Monsanto devrait (retourner modifier du maïs ? non, on avait dit « ni les noms ni les habits »…) creuser son propre sillon plutôt que de chercher à émuler Kotipelto ! Et quand Tolkki tiens le crachoir, il ne le lâche plus : le titre éponyme (avec son petit plagiat de Maiden en intro) ne finit pas d'en finir. Foin de titre accrocheur, le planeur ne décolle jamais vraiment.
En conclusion, encore une belle déception, qui ne fera qu'apporter de l'eau au moulin des salauds qui crient depuis quelques temps déjà (avec les loups) au has been à propos du gros Timo. Une solution s'impose : redonner Episode, Vision ou Infinite à manger à votre lecteur.

P.S. Et finalement, c'est le groupe qui finit avant le disque…

Bouteil Bout






Meet ULTRAROCK at  :





E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
Design
: www.essgraphics.fr