Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




SERJ TANKIAN
" Imperfect harmonies "

SERJ TANKIAN Imperfect harmonies

serjicalstrike

Mais que lui est-il arrivé ?
Serj Tankian, leader de System Of A Down (faut-il encore le rappeler… ?) nous offre un nouvel album aussi surprenant que déroutant.
Si son premier opus en solo avait rencontré un vif succès et avait été gratifié de belles critiques, c'est à se demander si son expérience suivante en live sur "Elect the dead symphonic" lui a fait tourner la tête du coté obscure de la force...
 
Avec "Imperfect harmonies" Serj Tankian nous plonge dans des sonorités proches du trip-hop, abandonnant quasiment toutes ses racines métal, et préférant des envolées symphoniques, tragiques ou étranges. Il est vrai que les ambiances sont assez bien composées et les arrangements sont de grande qualité, mais franchement, on a vite fait de passer les morceaux en revue dans le but de trouver quelques gros riffs qui tiennent la route et de retrouver son style si particulier.
J'entends certains me dire déjà que l'évolution ou le changement ne sont pas forcément un défaut mais plutôt un enrichissement. Je le reconnais, mais c'est comme si on demandait à Motörhead de faire du Bjork, ce serait incompréhensible et inutile...

Plus sérieusement, et pour faire une synthèse générale, on s'ennuie très vite.
A l'inverse de "Disowned inc", le single, qui arrive à susciter un léger intérêt de par la puissance de l'intro et du talent du maître à nous embarquer dans son univers, le reste de l'album a bien du mal à dégager un intérêt quelconque.
C'est un changement de cap et une nouvelle direction artistique que Serj Tankian a souhaité opérer, mais il est certain que ça ne sera pas du goût des nombreux fans de SOAD, ni même des aficionados de son premier album solo.
Le concepteur, lui-même, avoue avoir composé l'album sur les mêmes bases rock piano/voix que sur "Elect the dead", pour ensuite le transmettre à un orchestre symphonique et y rajouter des samples afin de lui donner plus de corps. Malheureusement, à l'arrivée, il est clair que l'esprit rock a totalement fondu, voire disparu, dans cette masse sonore de cordes et d'électronique.
 
Dommage.
 
le site : www.serjtankian.com + www.myspace.com/serjtankian

Lulho.






Meet ULTRAROCK at  :





E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
Design
: www.essgraphics.fr