Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




SPIN GALLERY
" Embrace "

SPIN GALLERY Embrace

Frontiers Records

Lorsque le fondateur de Kerrang dit de votre première livraison discographique qu'elle est pour lui « the best I've heard in 10 years », il y a de quoi vous encourager... Spin Gallery ne s'est pas non plus précipité et nous sort aujourd'hui, 5 ans après ce premier disque salué, un nouvel effort intitulé « Embrace ». Bien des choses ont changé pour eux depuis leurs débuts il y a une douzaine d'années : le « groupe » s'est recentré sur Kristoffer Lagerström et Tommy Denander, le second laissant entièrement l'interprétation vocale de l'opus au premier cette fois (l'écriture étant toujours partagée) et se concentre sur les guitares et la production. Cette dernière est un des points principaux du projet, l'objectif étant de s'évertuer à reproduire inlassablement le son d'un Peter Gabriel du propre aveu de Denander, ou plus probablement de Toto, pour qui il a œuvré par le passé... Objectif atteint?

Les deux compères atteignent une qualité de son extrêmement claire, Denander peut s'en féliciter, et d'autant plus que cela repose sur une interprétation non dénuée de puissance. Du côté des compositions en revanche, nous avons droit au manque d'originalité auquel nous nous attendions certainement tous et qui – malheur – persiste à se révéler être une marque de fabrique du genre. Mis à part quelques piètres écarts se voulant peut-être originaux (tels « Without Love » ou le break de « Indulge »), la recette reste à base de Rock (ex. le morceau-titre) et de Pop (caractère extrêmement accentué par la voix de Kristoffer toute droit sortie de la playlist de n'importe quelle station Pop Rock actuelle), et se révèle souvent fort décevante (« Just A Momentary Why », « Eyes Wide Open », « You Do The Things You Do », « Stone By Stone » dans une moindre mesure... « Everything Fades » à « pleine mesure » en revanche!). Le morceau-titre se démarque, certes, ainsi que 2-3 autres comme le bien-nommé « The End » mais l'ensemble reste peu satisfaisant. En revanche une forte attention a été apportée à l'instrumentation qui se révèle souvent brillante : l'idée de base « guitares Hard sur rythme Rock » a certes fait son temps mais les variations que lui font subir nos deux compères se révèlent souvent bienvenues, comme la guitare de « Stone By Stone » tirée d'un Blues Rock des 80s, l'accompagnement acoustique du slow « Blood In My Veins », ou les arrangements plus actuels de « Tic Toc », morceau servi qui plus est d'une production remarquable, d'une fort appréciable ligne de basse et d'un chant un rien moins James Blunt que sur le reste (sur « Without Love » on atteint des sommets de Poperie tout de même). Les soli de Tommy soutiennent agréablement « Stone By Stone », « Brilliance Of The Drug », « You Do The Things You Do » et « The End » notamment, tandis que Kristoffer partage le micro avec Robin Beck et Dan Reed (tous deux ont percé dans les charts à la fin des eighties) pour deux titres. En revanche, est-ce la fixation sur les années 80 qu'entraîne l'imitation de Toto ou du simple mauvais goût, l'option « back to the future » des titres « Stone By Stone » et particulièrement « Everything Fades » et « Eyes Wide Open » (mon dieu!) est une pure erreur.

Un album très inégal, donc, entre manque d'originalité et fautes de goût d'une part, et production lumineuse et savants arrangements de l'autre. Où s'assoit-on entre ces deux chaises? Chaque auditeur choisira probablement l'une des deux, en fonction de son background musical. Un tel disque (est-il utile de préciser la provenance scandinave du projet?) n'est acheté que pour des raisons bien précises, en l'occurrence la nostalgie provoquée par un revival 80s. Dans cette optique, Spin Gallery remplit son rôle, mais en allant malheureusement jusqu'à inclure les fautes de goût inhérentes à cette période, dont la reproduction dans le contexte actuel est bien difficile à justifier.

Le site: http://www.tommy-denander.com/ + http://www.myspace.com/tommydenander

the_outcast

 

Meet ULTRAROCK at  :






E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
      
Design
: www.essgraphics.fr