Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




THE FORESHADOWING
" Oionos "

THE FORESHADOWING Oionos

Cyclone Empire Records

Formé en 2005 et auteur d'un premier CD prometteur, « Days of nothing », sorti en 2007, la formation italienne THE FORESHADOWING revient sur le devant de la scène musicale par le biais d'un second album, très attendu, « Oionos », sur l'excellent label allemand Cyclone Empire Records.
Cette seconde épopée musicale s'articule autour de différentes influences, allant du Dark Métal, au Gothic Métal avec un tempo d'exécution proche du Doom mélancolique. Donc pour les aficionados de Blast Beat, il n'est pas nécessaire de poursuivre cette lecture, sauf si vous vous sentez prêt à explorer un autre chemin musical et vous ouvrir aux ambiances sombres et glacées, proche de KATATONIA. La comparaison s'arrêtant uniquement à la teneure musicale, puisque vocalement, la voix de Marco Benevento étant placée plus basse que celle de Jonas Renske. Notre homme oeuvrant vocalement dans un registre proche de Nick Holmes (PARADISE LOST), Dave Gahan (DEPECHE MODE), avec quelques petites accentuations à la Andrew Eldritch (THE SISTERS OF MERCY). Le tout restant mélodique et sans aucun hurlement primaire. Une voix posée et mélodieusement sombre.
Donc, pour en revenir à la forme musicale, les 11 compositions contenues dans cette nouvelle galette sont simplement remarquables sur plusieurs points. Des arrangements signés Mika Jussila, des titres profonds, chargés de spleen et de désespoir, sans oublier la très belle jaquette réalisée par Seth Siron Anton (SEPTICFLESH). Tous les ingrédients étant réunis pour que « Oionos » ne passe pas inaperçu et trouve sa place dans votre CDthèque favorite, bien chargée je le conçois. Autre point intéressant à signaler, une étonnante et surprenante reprise du morceau « Russian » de STING. Etonnante dans le choix de ce titre, plutôt casse gueule, et surprenant par la qualité d'interprétation que la formation italienne a réussi donner à ce très beau titre et à incorporer aux autres compositions contenues dans « Oionos ». Un voyage musical où vous sentirez la noirceur et le désespoir des divers titres vous malmener la cage à émotion.
C'est beau, touchant et poignant, tout en étant puissant et mélodique du début à la fin. L'album prenant même des ambiances plus atmosphériques et dépressives sur la fin du CD, avec des accords de piano plus présents et des claviers plus introspectifs.

THE FORESHADOWING réussissant avec « Oionos » à transcender une approche musicale contenue et relativement simple en un magma d'émotivité sous fond de Métal. Le résultat s'en trouvant totalement bluffant et addictif sur la durée. Ecoute après écoute, vous sentirez littéralement happé par le charme de cet album et vous vous étonnerez de la facilité à entrer en communion avec l'ensemble des compos ici produites.

La classe d'un grand groupe, la blafarde beauté du désespoir venant vous toucher au plus profond de votre âme et la richesse émotionnelle au service d'un Métal Down tempo. Pour conclure, un album tout simplement excellent, même si l'ensemble n'est pas révolutionnaire, mais diable, que c'est bon et beau à écouter !

Le site : http://www.myspace.com/theforeshadowing + http://www.theforeshadowing.com/

Dave.






Meet ULTRAROCK at  :





E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
Design
: www.essgraphics.fr