Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




UNHERZ
" Unherzlich Willkommen "

UNHERZ Unherzlich Willkommen

Massacre Records

Allez hop encore l'heure de la récré qui sonne chez Ultrarock! « Unherzlich Willkommen » est en effet de ces disques plus récréatifs qu'autre chose. Quatuor allemand fraîchement formé (2 ans d'âge... comme pour un vin, c'est peu), Unherz nous offre ici son premier album, qui, malgré la légèreté de la chose, a été produit par Gerhard Magin.

Le son est donc fort logiquement parfait : clair, affûté, … bref, la production Metal de référence. La musique, en revanche... c'est une autre histoire. Si le groupe a indéniablement des racines Heavy Metal, il joue plus du Rock qu'autre chose et, qui plus est, entièrement germanophone. C'est un Rock léger, mélodique, réjouissant, frais comme de la Pop (qui se retrouve d'ailleurs sur presque chaque titre), avec un côté Punk (musicalement US, mais le discours est plus social – pour autant que mes vestiges d'allemand me permettent d'en juger). Pourtant comme je le disais, la présence de racines Heavy est clairement apparente : D'abord, chaque titre est interprété par un chant rauque et violent bien plus courant dans le Heavy Allemand que dans le Rock. Ensuite, et bien les compositions révèlent tout simplement nombre de standards du genre : mélodies Heavy (« Sünder vor dem Herrn »), riffs implacables (« Die bestie »), muscle et lourdeur (« Therapie »)... Cette musique ne cache pas ses origines Heavy, et même clairement eighties. Voilà avec quoi ils construisent ces morceaux qui, simplement, à partir de ce matériau assurant le bétonnage du tout, se parent de refrains Pop et de rythmiques beaucoup plus modernes et actuelles que cette base classique. Et alors? … et bien, difficile de dire que ca passe mal. En fait, le résultat éveille plus ma sympathie qu'autre chose. Grâce à ce background Heavy, sans doute, mais aussi cette interprétation sans faille, et ce caractère puissant qui évite au tout de tomber dans la platitude (la ballade « Die zeit heilt alle wunden » passe le test haut-la-main grâce à une parfaite parcimonie, et transforme ainsi l'essai pour ce qui n'était pourtant qu'un sucre d'orge – le titre veut quand même dire « le temps guérit toutes les blessures » !). Et à côté de ca, le groupe n'est pas non plus trop obnubilé par « l'air du temps », et n'a aucune honte à afficher sans complexe tout ce qu'il y a de Heavy dans sa musique. « Therapie », par exemple, serait presque plus Heavy que Pop au final. Les guitares surtout travestissent peu leurs lignes et ne font qu'adapter leur son un minimum (leurs parties sur « Die bestie » sont une belle réussite). Et puis, ils n'ont pas tort de flirter avec le Heavy Rock car, honnêtement, ça ne leur réussit pas si mal que ça. Du moins lorsqu'ils atténuent les refrains trop typés et mélodies bateau, écueil soigneusement évité sur « Amok » qui constitue un bel exemple de leur équilibre entre les deux genres, avec son caractère éminemment moderne mais ses guitares Heavy et son absence de niaiserie Pop. Au final, les dix titres s'enfilent plutôt bien, les moments les plus Pop ne l'étant pas assez pour plomber la dynamique de l'album, comme ce « Zwanzigzehn » poppy en diable avec chœurs sur le refrain et rythmiques radio-friendly, le tout en forme d'hymne pour soutenir leur équipe nationale en Afrique du Sud ! Voilà bien la preuve que la variété ça ne paie pas, à long terme.

Plus sérieusement, malgré son caractère très léger ce disque est donc dur à rejeter. La modestie des visées musicales du groupe est affichée d'emblée donc difficile d'être déçu par une musique qui se veut elle-même plus entraînante que sérieuse. La langue doit aussi contribuer à donner un cachet attachant à la chose, sans doute, mais, je ne sais pas, il est tout simplement difficile de nier le capital sympathie qui s'en dégage. Alors pourquoi ne pas, effectivement, faire un break de temps en temps pour un album « récréatif »...

Le site : www.unherz.de + myspace.com/unherz

the_outcast






Meet ULTRAROCK at  :





E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
Design
: www.essgraphics.fr