Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




WATAIN
" Lawless Darkness "

WATAIN Lawless Darkness

Season-of-mist

Quatrième album studio pour WATAIN. Après le très énergique et mélodique « Sworn To The Dark », dont la critique avait, soit idolâtrée, soit détestée le résultat, les Suédois remettent le couvert avec « Lawless Darkness », pièce musicale de plus de 70 minutes et qui, après une écoute minutieuse de son contenu, risque de faire encore couler beaucoup d'encre et de commentaires en tous genres.

Mais que peut bien penser la formation nordique de tous ces commentaires, bons ou mauvais, peu de chose en fait. N'ont-ils pas toujours fait ce qu'ils avaient envie de faire depuis leurs débuts et doivent-ils en avoir quelque chose à faire ?

Pour Season of Mist, la critique positive est, à n'en pas douter, un gage de qualité et une vision positive pour l'avenir de cet album. Pour WATAIN, cette nouvelle réalisation est un processus logique de ce qu'ils considèrent comme leur vision maléfique sonore ultime du moment. Un champ d'énergie putride et brutale, démoniaque et technique, reflétant leur conception du Black Métal. Il y aura toujours ceux qui vous dirons que c'est trop ceci ou trop cela et pas assez machin chose. En tout cas, ignorer cet opus serait une bien belle erreur et vous obligerait à passer illico presto à côté d'un excellent CD. Alors que, in fine , WATAIN est l'expression de ce que fut, est et sera le Black Métal de demain. En ce qui me concerne, j'ai toujours pris WATAIN pour une formation musicale extrême, sincère et loin d'être aussi basique que ses détracteurs le suggèrent. Comment ne pas être sidéré par cette débauche auditive, noir et sombre, d'où émergent une mélodicité et une technicité sans faille apportant d'autres niveaux au Black Métal. Comment ne pas être pris dans les griffes de la bête et se sentir aspirer et vider de cette énergie vitale qui coule dans nos veines. Un processus de liquéfaction cérébrale qui vous entrainera au centre du vortex représenté par l'artwork de « Lawless Darkness ». Croire que ces petits gars font de la musique pour autre chose que la musique et géreraient leurs carrières musicales à but lucratif serait de pures élucubrations. Ces mecs sentent, pensent et respirent le Black Métal à plein nez, et, en tant que tel, se foutent royalement de ce que vous pouvez dire et pensez d'eux. Ils sont ce qu'ils sont, rien de plus, rien de moins. Libre à vous d'imaginer pouvoir vous passer de ce groupe et de cet album. Mais, pour moi, modeste amateur de distorsions musicale violente, je peux vous garantir que « Lawless Darkness » est une pièce instrumentale de premier ordre, dans ce vaste champ de sorties musicales du côté sombre. Mais attention, sans pour autant qu'ils en oublient l'émotion dégagée, résultat des diverses mélodies venant s'immiscer dans les différentes plages de l'opus. A Noter aussi, l'instrumental « Lawless Darkness », ode musicale noire, à la limite du heavy mélodique, venant calmer ce magma en fusion occulte, ainsi que l'éblouissant dernier titre, « Waters Of Ain », de 14 minutes et 28 secondes, ou Carl Mc Coy (FIELDS OF THE NEPEHLIM) vient poser sa voix grave quelques secondes, histoire d'ajouter une couche de mysticisme au tout.

Pour conclure, WATAIN enfante ici un nouveau monstre belliqueux et poursuis son implacable ascension des ténèbres, trucidant ses productions précédentes à grand coup de crucifix ensanglanté. Le mal est parmi nous, tremblez pauvres humains !

Les sites : http://www.myspace.com/watainofficial + http://www.templeofwatain.com/

Dave.






Meet ULTRAROCK at  :





E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
Design
: www.essgraphics.fr