Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




WHILE HEAVEN WEPT
" Vast oceans lachrymose "

WHILE HEAVEN WEPT Vast Oceans Lachrymose

Cruz Del Sur

Voici tout de même 20 ans que While Heaven Wept poursuit son petit bonhomme de chemin... Le temps n'est-il pas venu de se pencher sur leur carrière? L'occasion s'en présente avec la sortie il y a quelques mois de « Vast Oceans Lachrymose ». Alors, que deviennent-ils, et qui sont-ils pour ceux qui ne les connaissent pas? Originaires de Virginie, enregistrant depuis 1994, premier album en 1998, re-belote 5 ans plus tard... While Heaven Wept a en effet parcouru un petit bout de chemin et se retrouve aujourd'hui avec un line-up suffisamment remanié, Tom Phillips se retrouvant aujourd'hui entouré de Scott Loose et Jim Hunter, Jason Gray cédant sa place à Trevor Schrotz (ayant œuvré pour Brave comme Scott), et la formation s'enrichissant d'un vocaliste, surtout! Continuant sur sa lancée, le groupe franchit une nouvelle étape dans la diversification de ses influences avec cette nouvelle livraison.

Le titre ne trompe pas en effet, même accolé au nom du groupe: While Heaven Wept joue de moins en moins dans la cour du Doom « pur ». La longue pièce sur laquelle s'ouvre l'album, « The Furthest Shore », balaye en effet tout un spectre de nouvelles influences, du Heavy jusqu'au (oui) Power, et nous conduit vers des compositions comme « Vessel » et « Living Sepulchre » dont les lourds riffs traditionnels d'ouverture cèdent bien vite la place à, le long de leurs tout de même 4 à 8 minutes respectives, des lignes vocales Heavy, des guitares lorgnant vers le néoclassique, et un medley d'éléments allant d'harmonies à la Maiden jusqu'à des rythmiques à la (allons) Dark Moor (ne me regardez pas comme ca, je n'insulte personne!), le tout structuré en de longues pièces variées et épiques dans l'esprit... Mais ca fonctionne! Oui, pour peu qu'on ne soit pas un fan indécrottable de leurs premières livraisons et puriste « doomicus », la variété remplace ma foi assez agréablement au final la saveur plus simple de leurs débuts. La fameuse « The Furthest Shore » brasse bien évidement mieux qu'aucun autre titre ces éléments. Speed mais lourde, heavy mais mélodique, allant (de break en break) d'harmonies Maiden aux typiques rythmiques ternaires « guerrières » grâce à des breaks de guitares claires assez inhabituels et des passages instrumentaux plus agressifs, on ne cesse de s'écarter puis se rapprocher des standards du groupe. Les vocaux ne font pas trop Power (vous voilà rassurés), l'instrumentation – et particulièrement la basse – conserve la puissance inhérente au Heavy (re- « à la Maiden »), alors que les parties de guitare solistes qui interrompent ce morceau sont particulièrement belles pour du Heavy et se fondent étonnement bien dans un final qui retrouve la puissance du genre. « To Wander The Void » sur laquelle s'enchaîne cette pièce épique vient ensuite ajouter une tonalité plus sombre (essentiellement dûe à ses guitares) mais sur une rythmique très appuyée et un chant suffisamment puissant pour séduire tout autant. Le final plus imposant et lourd achève de faire de ces parties rythmiques les meilleures de l'album et de l'inscrire définitivement dans un effort de diversification tout autant que de continuation de la musique du groupe. Le morceau-titre, lui, plus lent, présente une longue introduction ambiante et vient donc rajouter une nouvelle facette à cet album au final plus qu'équilibré.

Cet équilibre est assurément la force de ce disque, au final très bon effort du groupe qui se verra récompensé je l'espère. Peu d'albums parviennent à séduire de nouveaux auditeurs sans rebuter les anciens, alors qu'ici aucun élément ne vient en éclipser un autre et surtout, les racines du groupe sont présentes d'un bout à l'autre, jusque dans la volonté de complexification de certaines parties quasi-progressives. Meilleur album du groupe? Je ne saurais dire, mais le plus intéressant sans doute.

Le site: http://www.whileheavenwept.net/ + http://www.myspace.com/whileheavenwept

the_outcast

Meet ULTRAROCK at  :






E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
      
Design
: www.essgraphics.fr