Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




BENIGHTED
" Asylum Cave "

BENIGHTED Asylum Cave

Season-of-mist

Après treize années d'existence, la formation Stéphanoise de Brutal Deathcore BENIGHTED nous revient avec un sixième album fulgurant au doux nom de « Asylum Cave ».
12 compositions dont le thème central est la vie d'un schizophrène qui architecture son univers psychologique autour de l'Autrichien Josef Fritzl, malheureusement connu pour des faits d'une redoutable perversité.
Un album violent où la matérialisation sonore de cette abominable histoire trouve toute sa dimension, complexe et radicale à l'extrême. Certainement l'album le plus sombre jamais réalisé par BENIGHTED.
Constitué de la même équipe que pour « Identisicks » et « Icon », nous avons toujours Julien aux chants (Le pluriel n'est pas une erreur), Olivier et Liem aux guitares, Eric à la basse ainsi que Kevin à la batterie.

Même si l'ensemble des titres vous prend frontalement pour ne plus vous lâcher le cortex et vous le malaxer comme dans un shaker, il n'est pas question dans cet opus de se contenter d'une formule d'écriture juxtaposable morceau après morceau. Chaque composition garde sa propre énergie et son univers bien défini dans ce concept osé et original. La variété des riffs de guitares passe du Death bourrin au Grind, au Métal et j'en passe, le tout restant hyper bien ficelé et sans temps mort, sans oublier quelques passages mélodiques, ainsi que des leads bien envoyés « Asylum Cave », « Let The Blood… », « Fritzl », « Lethal Merycism ». Le duo Basse/Batterie ultra complémentaire, dévoile une approche technique et radicale de leur jeu respectif, sans oublier l'aspect groove de certains breaks de folies. Mais alors, que dire de la prestation de Julien au chant ? Toujours aussi volubile dans divers registres, passant du Growl au grunt, du cri de porc au chant Deathcore, le tout dans diverses langues (Anglais, Français, Allemand), il nous emmène dans son univers vocal schizophrénique, donnant ainsi toute sa cohérence au personnage qu'il incarne dans ce concept-album.

Oui, « Asylum Cave » est agressif et dérangeant. Oui, la musique de ce nouvel opus va loin dans la violence et dans le choix musical extrême qu'il propose. L'album n'est certainement pas à la portée de toutes les oreilles sensibles et celles-ci risquent de ne pas en comprendre son contenu. Mais non, « Asylum Cave » n'est pas uniquement une débauche d'énergie brute, sans fond ni forme. Tout est carré, réfléchi, pensé et précis, le but étant de vous immerger dans le cerveau d'un homme qui bascule dans un monde hors de tout concept moral et humain. A La fois basique et complexe, binaire et multi-facettes, « Asylum Cave » n'est autre que le côté sombre de l'âme humaine.

Les quatre années d'attente qu'il nous a fallu prendre avant de pouvoir savourer ce nouvel album est le temps qu'il aura fallu pour pondre ce monstre musical noir et radical. BENIGHTED nous démontre, avec manière et intelligence, qu' « Asylum Cave » est de loin le meilleur album de la formation Stéphanoise.

Alors, si vous osez vous aventurer dans le monde de BENIGHTED, prenez garde de ne pas vous égarer dans les sombres allées froides et lugubres de cet album. La frontière entre la raison et la folie est si infime, que vous pourriez ne pas vous en extirper sans dommages. Un excellent album, profond, sincère et d'une rare bestialité.

Le site : http://www.myspace.com/brutalbenighted

Dave.






Meet ULTRAROCK at  :





E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
Design
: www.essgraphics.fr