Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




BURZUM
" Fallen "

BURZUM Fallen

Byeloblog Productions

Une année seulement après la sortie de « Belus », qui marquait le grand retour de BURZUM dans la sphère Métal, Varg Vikernes récidive avec la sortie de « Fallen », œuvre plus inspirée, personnelle et aboutie, mais toujours marquée du sceau Black avec, cependant, une approche musicale plus folklorique et tribale développée dans les sept compositions de l’album.
Alors que son précédent album, « Belus », m’avait quelque peu rassuré sur la capacité de BURZUM à composer d’excellents titres, tout en précisant que l’ensemble n’était pas exempt de reproches, le nouvel opus, « Fallen », s’impose d’emblée comme une pièce maîtresse dans la discographie de Varg Vikernes.

Attention, toutefois, même si la patte de BURZUM est toujours bien palpable (guitare stridente et rendu sonore glacial), il semble que notre homme ait pris le parti d’expérimenter et pris des risques dans la réalisation musicale de « Fallen ».
Premièrement, en ce qui concerne la partie chant. Le fan de la première heure prendra certainement ombrage du choix délibéré de Varg de développer un aspect plus chanté et psalmodié des textes, au détriment des hurlements de dément dont nous avions l’habitude. Cependant, des prémices de ce style étaient déjà détectables dans l’avant-dernier album. En effet, il faudra désormais compter avec une technique vocale plus proche des litanies religieuses, des chants monocordes répétitifs, ainsi que l’ajout de refrains chantés. Cependant, malgré la présence de parties typiquement black, ce mélange vocal pourra déstabiliser l’auditeur lors des premières écoutes.

Deuxièmement, le choix du mixage des divers instruments et donc, le rendu sonore global de « Fallen », pourra sembler très dépouillé, sans aucun artifice superflu, la batterie gardant toujours une place légèrement en retrait, laissant ainsi plus d’espace à une basse ronde et audible et permettant, par la même occasion, un rendu plus clair des parties de guitare. Malgré cet aspect brut et allégé de tout ornement musical, l’approche stylistique de BURZUM n’aura jamais semblé si humaine et sensible au monde extérieur. L’utilisation de matériel vintage des années 60, permettant ainsi à l’album d’avoir une coloration plus chaude et un spectre musical élargi.

Troisièmement, pour ce qui est des diverses compositions contenues dans « Fallen », hormis l’intro bruitiste et angoissante, « Fra Verdenstreet », ainsi que l’outro tribale et percussive, « Til Hel og tilbake igjen », les 5 pistes restantes oscillent entre du Black Métal typé BURZUM, à savoir rage et colère, rythmique au taquet et guitares acérées, et une forme de spleen nordique lancinant, tout en retenue, accompagnée de mélodies ethniques norvégiennes d’un autre âge. « Jeg Faller », avec son refrain entêtant, fait apparaître un Varg Vikernes plus fragile, fatigué même. Le style reste bien identifiable dans tout l’opus, avec cette répétition de plans de guitares hypnotiques, poussant l’auditeur à sombrer dans une transe musicale. « Valen » nous propose une rythmique plus posée et des guitares plus Métal que Black, mais avec cette sensation de tension épique sous-jacente. « Vanvidd » quant à lui, reprend sur un tempo plus soutenu, d’influence Black, mais alternant chant agressif et chant entêtant. Le suivant, « Enhver til Sitt », débute par un riff de guitare rappelant un peu le thème musical de « Cape Fear » du compositeur Américain Bernard Herrmann. Là aussi, même alternance entre chant incantatoire et instant guerrier, tout en gardant une trame musicale sombre et relativement mélodique. L’avant-dernier titre, « Budstikken » développe les mêmes éléments que sur les autres compos, mais garde certaines longueurs lui faisant ainsi perdre en intensité. « Fallen » se conclue sur l’outro, mélange de percussions sur peau et sur cordes, rustique et chamanique.

Il est clair que le BURZUM d’avant « Belus » et celui d’après, n’a pas vraiment la même approche musicale. Même si l’homme qui est derrière tout cela n’est qu’un seul et même individu, il est certainement indéniable qu’il a évolué avec l’âge et extériorise ses sentiments, dorénavant, de manière différente. Ce nouvel aspect musical pourra sembler chiant pour les uns et génial pour les autres, mais il ne laissera pas indifférent au final. En ce qui me concerne, j’ai vraiment bien apprécié ce « Fallen », même s’il n’est pas parfait. Il a su générer en moi un vif intérêt musical et le désir d’en poursuivre l’écoute. J’ose espérer que cette nouvelle approche stylistique n’est autre que le résultat d’un mouvement évolutif dans la personnalité de Varg et que ce qu’il nous donne à entrevoir au travers de sa musique reflète l’homme qu’il est maintenant devenu. Pour les néophytes de BURZUM, cet album est certainement un bon compromis entre le Black Métal des débuts, abrupt et sans compromis, et une approche plus mélodiquement abordable de son univers musical.

Le site : http://www.burzum.org/ + http://www.myspace.com/burzumofficial

Dave.






Meet ULTRAROCK at  :





E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
Design
: www.essgraphics.fr