FUNERAL FOR A FRIEND

" Welcome Home Armageddon "
FUNERAL FOR A FRIEND
W e l c o m e  H o m e A r m a g e d d o n
Roadrunner Records

« Welcome Home Armageddon » est donc le 6ème album de la formation Galloise et, trois années après le médiocre « Memory and Humanity », les FUNERAL FOR A FRIEND allaient enfin avoir la possibilité de retrouver l’énergie et la splendeur de leurs jeunes années.

Après plusieurs écoutes attentives, un premier constat m’apparait : loin d’être aussi surprenant que les premières réalisations des FFAF, « Welcome Home Armageddon » n’en n’est pas moins un album de qualité et avec d’excellents titres.

Musicalement, les musiciens n’ont vraiment aucun souci à se faire et la maitrise des divers instruments est sans faille. Un duo de guitaristes très complémentaire, usant d’une palette technique remarquable et proposant des plans rythmiques bien balancés ; une batterie précise, énergique et technique, apportant dynamisme et entrain tout au long de l’album ; un bassiste volubile et capable de s’adapter aux divers univers proposés, passant de plans Rock Basiques à des moments plus subtils et pêchus. Sur ces points là, c’est de l’excellent travail qui me pousse à vous recommander l’album. Maintenant, le point négatif, pour moi, est la partie vocale. Matthew Davies, même s’il reste un bon chanteur, n’apporte pas grand-chose à « Welcome Home Armageddon ». En chant mélodique, il peine à se démarquer d’autres formations pratiquant la même approche stylistique. Alors que, pour Ryan Richards, lors de ses interventions vocales criées, plus rentre-dedans, la sauce musicale prend de belle manière. En fait, je ne vois pas vraiment de grandes différences avec des formations comme ATREYU ou PAPA ROACH.

Pourtant il y a de bons moments dans « Welcome Home Armageddon », il n’y a qu’à écouter « Front Row Seats To the End of the World », les guitares de « Sixteen » ou La rythmique d’un morceau comme « Aftertaste », remarquable. J’ai bien aimé aussi « Spinning Over the Island », un titre bien fichu, alternant mélodie et passages furibard , mais aussi les très réussis « Damned If You Do, Dead If You Don't » et « Welcome Home Armageddon », donnant son nom à l’album.

Pour conclure, même si je ne considère pas ce nouvel album comme un chef-d’œuvre, FUNERAL FOR A FRIEND propose encore de bien beaux moments musicaux et me laisse espérer que l’album prochain m’emportera complètement dans ses filets. Celui-ci m’a surpris par moments et m’a donné de belles choses à me mettre dans les oreilles, mais pas de façon continue.

Les sites : http://www.myspace.com/funeralforafriend + http://www.funeralforafriend.com/

Dave.

 

   
Amis ?        
Ultrarock :
13 av Charles de Gaulle, escalier D, 78230 Le Pecq, France
     

© essgraphics 2011