Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




FURTHER DIMENSION
" The Monolith Effect "

FURTHER DIMENSION The Monolith Effect

Brennus Music

Groupe nouveau du jour : Further Dimension. Origine : France. Formé en 2004 par le guitariste Frederic De Cecco, insatisfait de son premier album instrumental réalisé pour Brennus en solo, le groupe est initialement composé de l'ex-bassiste de Patrick Rondat et des ex- chanteur et batteur de Inner Visions. Malgré le label et le background de Inner Visions que partage la moitié des membres, c'est dans la direction du background de l'autre moitié que s'oriente le projet : le Prog.
La présence Power a beau se renforcer avec le remplacement des bassiste et batteur par, en particulier, Arnaud Gorbaty de Alkemyst, c'est dans une veine purement Dream Theater que Further Dimension réalise enfin son premier album : « The Monolith Effect ». En effet l'origine de tous les membres se sent ici très peu. Même la personnalité plus indépendante de De Cecco ne parvient pas à débarrasser le groupe de ce caractère tout américain. Compositions complexes, lignes instrumentales mêlées et rythmiques cassées dominent ici de la composition à l'interprétation.

Et pourtant Further Dimension parvient à ne pas recréer un énième ersatz du Theater : les américains sont présents partout, sans exception, mais ils restent cantonnés au rôle d'(énorme) influence plutôt que modèle. Les morceaux ont tous un caractère très particulier : des riffs au chant, une violence et agressivité tenant presque du Thrash envahissent chaque piste. « Doomed » et « The evil power of their souls » particulièrement, mais, en fait, tous les titres mêlent agressivité des lignes mélodiques (renforcées d'éléments allemands comme les chœurs de « Doomed ») et virtuosité quasi-shred. Le cocktail est détonnant, cette violence n'est pas un maquillage mais bien un élément central du style de Further Dimension qui ne se démentira à aucun moment. Le chant, lui, est plus variable, allant d'une chaleur Hard Rock à des growls récurrents.

Bref, même si la filiation du groupe est évidente, il exprime tout de même une personnalité propre, fût-t-elle sans conteste Prog américaine... L'écriture est assez fouillée, avec de belles réussites (« A certain idea of human kind », le morceau qui me convainc le plus), mais aussi des moments moins originaux (par exemple « Middle-ages »). Quant au travail instrumental, il ne se départit pas de cette complexité parfois superflue mais parvient généralement à rester assez fluide (« Further Dimension » ou la seconde partie du morceau-titre sont de bons exemples de cet équilibre).

Au final, un travail convaincant mais peut-être pas assez original malgré son caractère propre. On est, en fait, rarement accroché ou même surpris au long de cette écoute pourtant longue et riche – seule l'inattendue reprise de Queen « Is This The World We Created » m'a vraiment fait dresser l'oreille... Mais il n'en reste par moins que Further Dimension a mis un peu de sauce à lui dans ce genre typé et possède ainsi l'atout qui lui permettra sans doute d'évoluer vers un style plus original.

Le site : facebook.com/pages/Further-Dimension + myspace.com/furtherdimension

the_outcast






Meet ULTRAROCK at  :





E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
Design
: www.essgraphics.fr