Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




PAT MCMANUS BAND
" Walking Through Shadows "

PAT MCMANUS BAND Walking Through Shadows

Bad Reputation

Le genre : la classe irlandaise.

Pat McManus est issu d'une famille de musiciens irlandais. Tôt initié au violon, dont il se révèle un jeune prodige, il pratique le folklore irlandais puis se passionne pour le rock et apprend la guitare. Avec ses deux frères, il forme, dans les années 70, les Mama's Boys, un groupe de hard rock qui connaît la célébrité au milieu des années 80, jusqu'en 1994 et le décès du batteur Tommy. John et Patrick continuent ensemble, alliant rock et musique traditionnelle au sein de Celtus. Puis Pat monte son trio de blues-rock (premier album en 2007), participe parallèlement au groupe de pop-rock Indian et continue à enseigner guitare et violon. Walking Through Shadows est le troisième album du Pat McManus Band.

L'Irlande du Nord a donné au blues Rory Gallagher (Taste) et Gary Moore (Thin Lizzy). Dans la « tradition » de ces musiciens accomplis, baignés dès leur plus jeune âge dans la musique folklorique, McManus, qu'on a tôt surnommé « le professeur » est un multi-instrumentiste chevronné qui a toujours évolué dans une ambiance musicale métissée. S'il joue aujourd'hui le blues, c'est dans une perspective créatrice, pas en « gardien du temple ». Touche-à-tout stylistique, ce virtuose qui n'a rien perdu de son doigté avec le temps, déborde de feeling et nous offre une galette savoureuse en diable (évident pour un émule de Robert Johnson), composée « at the crossroads » entre le blues et le hard. Avec une aisance technique insolente et une sensibilité mélodique impressionnante, Pat McManus propose des compositions à la fois abordables pour le profane et enthousiasmantes pour le praticien.

Au-delà du feeling déjà évoqué et de l'admirable aptitude de l'irlandais à composer des lignes mélodiques à la fois techniques et aisément mémorisables, intéressantes par leur singularité, McManus a développé au fil du temps un phrasé qui lui permet de sonner comme personne. Autant ses vocalises évoquent d'autres instrumentistes s'étant faits chanteurs, tels Phil Lynott, Gary Moore, Mark Knopfler ou Stevie Ray Vaughan, autant son jeu de guitare n'appartient qu'à lui. Un des aspects de son travail, me semblant le plus intéressant, sont les ponts qu'il jette entre plusieurs styles musicaux. C'est ce parti-pris du crossover qui rend son album à la fois personnel et nécessaire. Walking Through Shadows est un disque dédié au blues, pas de doute là-dessus mais à un « blues gruyère » dont Pat McManus s'est appliqué à trouer la pâte puis à truffer les schémas classiques de plans, gammes et techniques issus du hard and heavy . Il concocte ainsi une musique hybride qui ne regarde vers le passé que pour mieux fonder son évolution sur son histoire.

S'écartant des sentiers battus sans jamais oublier de rester mélodiques, ses soli reposent sur une lead inspirée et redoutablement affûtée, capable de faire se succéder, dans une belle cohérence musicale, suites de hammer on/pulling off , plans en tapping et autres cavalcades le long du manche, au sein de structures rythmiques assez classiques. Tout en mettant intelligemment en lumière le côté originellement rebelle iconoclaste et métissé du blues, Mc Manus choisit de prendre l'auditeur à « contre-oreille » pour un résultat sensiblement différent des productions du même genre : du blues mâtiné de hard rock, pas un disque de heavy metal coloré en bleu ni un énième album de blues joué par un hardos assagi.

Le plus fort c'est que l'ensemble apparaît très cohérent, tout en présentant une palette de couleurs musicales variée. Du folk irlandais au boogie-rock, d'arrangements crooner au jazz en passant par la twang guitar , du blues poisseux au country and western guilleret, McManus sait attirer et retenir l'attention de tout amateur de guitare qui se respecte. Plus encore de tout mélomane car jamais le Pat ne se fourvoie dans un discours pour guitariste : foin de démonstration stérile ni de branlette de manche de m'as-tu-vu, « tout pour la musique » (France-Gall : match nul 2-0). Le « plus » McManus ? Le violon, qui conserve une place de cœur dans sa musique, lui réservant un espace d'expression complémentaire à celui de la guitare. Loin d'être un gadget sonore, cet instrument lui permet d'incorporer airs celtisants, ritournelles folk et ambiance jazz tendance Grappelli/Lockwood qui élargissent encore le spectre musical de son jeu. Quel talent !

Mon seul regret concerne la frappe de batterie, à mon goût point assez lourde et mixée trop en arrière. Vous constatez que le « paragraphe ronchon » est court.

Les titres à retenir : Le Danger Zone d'ouverture nous convie à un concert virtuel du G3 avec Billy Gibbons et Joe Satriani. Le country folk Walking In The Shadow Of Giants nous promène avec sa slide acoustique (et en guest Charles Ingalls au violon). Le slow Give Me Love est astucieusement préservé de la guimauve larmoyante par un violon jazzy inspiré (c'est ordinairement plutôt le contraire). Le gros qui tache Ready To Rock flingue les canards en vol. Le country and western Oldest Rocker nous (re)fait le coup du micro de téléphone et l'assaisonne de copieux soli de guitare et de violon dans un esprit Dixieland.

En conclusion : « le professeur » mâtine son blues de hard'n'heavy et c'est jouissif : fin, mélodieux, cultivé et personnel. Super son, super disque et super musicien ! Un album à posséder qui vous possédera (« I'm waiting at the crossroads… »), à ranger bien précieusement dans sa discothèque, entre le Calling Card de Rory Gallagher et l'album rouge de Satriani.

P.S. J'ajoute à mon catalogue de compliments, que, certifié par l'excellent Frebbb, ci-devant chroniqueur historique et Chef de Cabine d'Ultrarock, Mr. McManus vaut son pesant de feuilles de trèfles sur scène (c'est les lapins qui sont contents !).

Le site : www.patmcmanus.co.uk + www.myspace.com/patmcmanus

Bouteil Bout






Meet ULTRAROCK at  :





E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
Design
: www.essgraphics.fr