Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)




PLACEBO
" Live At La Cigale "

PLACEBO Live At La Cigale

EMI


« Live At La Cigale  » a été enregistré en 2006 à La Cigale (vous ne l'auriez pas deviné) et inclus en 2009 dans le coffret de EMI « The Hut Recordings », après avoir été offert en téléchargement entre-temps. L'histoire de ce mini-Live aurait dû s'arrêter là, mais aujourd'hui l'ancienne maison de disques se décide à éditer « Live At La Cigale  » en album à part entière, mini-arnaque dont Placebo se désolidarise officiellement via son site. Et on les comprend : 8 petits titres, déjà offerts sur le net puis déjà disponibles commercialement, c'est de l'arnaque.

Ne nous privons pas pour autant de les écouter (à défaut de les acheter), car ce concert a du chien. Le format sonore est très particulier, avec une guitare rythmique très acoustique, une soliste saturée la soutenant toujours au second plan, et une basse fortement présente... L'approche est pour le moins inédite et, qui plus est, s'applique ici à la crème de la crème de Placebo. « Meds », « Infra-red » et « Drag » ouvrent le bal, en proposant donc d'emblée des über-hits fortement revisités... le tout sonne allégé, rafraîchi et surprend, quitte à perdre un peu en force... Quitte aussi à ne pas tenir ses promesses en ce qui concerne « Drag », pas si renouvelé que ça par le lifting.

Le cur du mini-CD, c'est « Follow the cops back home » et « Post blue » qui suivent, moins engoncés dans leur siège de hits et plus aptes à se voir ainsi manipulés... et justement, c'est là que la crème prend : le rythme est transformé, une nouvelle dynamique se crée, et le résultat fonctionne. La recette de ce Live est cristallisée dans ces deux titres, réinventant leur ambiance pour un rendu tout aussi prenant que l'original. Rien que pour ces deux titres, l'album mérite d'être écouté.

La suite (« Song to say goodbye », « Bitter end » et « Special K ») redonne dans le über-hit et se frotte sans trop de surprise aux mêmes inconvénients : thèmes plus durs à manipuler et résultat pas si différent que l'original du point de vue de l'effet créé. Mais ces derniers titres sont plus satisfaisants que les premiers : « Song to say goodbye » est quand même intéressant à rendre dans ce format allégé, son ambiance sonore étant assurée par un simple piano, avant l'arrivée d'orchestrations inattendues, pour un rendu à l'esprit bien plus apaisé. Les deux autres titres surprennent moins, mais le contraste du format léger de « Special K » avec l'énergie qu'y met Brian est assez captivant.

Au final, même s'il ne s'agit certainement pas d'un concert exceptionnel du groupe, son caractère original est assez intéressant pour y prêter une oreille... certes pas assez fort ou développé pour justifier une sortie isolée mais intéressant pour l'oreille curieuse du fan n'ayant probablement pas encore entendu ces titres sous ce vernis ou plutôt dévernissage.

Le site : www.placeboworld.co.uk  + myspace.com/placebo

the_outcast






Meet ULTRAROCK at  :





E-mail: ultrarockcontact@free.fr 
Design
: www.essgraphics.fr