D O G G O N E
" And The Rain Fall "






D O G G O N E
And The Rain Fall
m-o-office

Biarritz est une ville plus connue pour ses surfeurs que pour son rock 'n roll. Pourtant c'est bien de ce petit coin de mer que vient le groupe Doggone. Créé en 2006 le groupe sort une première démo présentant une musique entre punk et métal mélodique. Après divers changements dans le line up, le groupe revient aujourd'hui fort d'un album de 7 titres (seulement) afin de présenter leur évolution. Car, si l'on reconnaît encore une petite influence punk qui traine, le côté mélodique a clairement pris le pas et mène la danse.

C'est donc un univers riche que nous présente le groupe tout au long des sept titres. Musicalement, on a droit à un métal très rythmé, supporté par des samples qui viennent enrichir les arrangements. Côté chant, on a là une voix très mélodique qui sait pourtant partir dans des tirades assez agressives pour de rares instants jouissifs. Le groupe crée ainsi un relief grâce à ces variations de chant et aux riffs très appuyés et reconnaissables. Dès la première écoute, certains titres restent bien en tête. Curieusement, celui qui ouvre l'album et celui qui le ferme font partie de ceux-là. Dans l'ensemble on reconnaît un talent tout particulier concernant des mélodies bien trouvées, notamment pour les refrains. On aimerait, tout de même, que le groupe s'affranchisse un peu plus du côté metal pour rester sur ce qu'il fait de mieux : un rock puissant, fusion et mélodique.

C'est au All Production Studio sous la férule de Christian Carvin que le groupe a choisi d'enregistrer ces sept titres. Ce studio semble jouir d'une très bonne réputation sur le papier. Cependant, dans le cas de Doggone, certains choix sont matière à discussion, comme cette manière d'enterrer la voix dans le mix à tel point qu'il est parfois difficile de l'entendre correctement sur certaines installations. Le défaut semble cependant plus venir d'un Mastering raté que d'un choix artistique. Le choix sonore est également discutable avec une batterie très clinique à la manière des disques de métal, là où un vrai son de batterie acoustique non triggée aurait été bien plus efficace. Pour la guitare, un jeu plus ouvert aurait donné un son moderne à ce disque qui le mérite grandement. Ces choix font qu'au final on retrouve un groupe qui pratique un rock fusion, musclé et actuel, avec un son très heavy et daté.

Il n'en reste pas moins que ce disque vaut vraiment qu'on se penche dessus. Doggone propose vraiment une musique personnelle, composée avec intelligence. Ce disque donne envie de les voir sur scène pour vérifier si le live corrige les défauts de production de ce sept titres. Une vraie belle découverte française cette année.

Le site : http://www.myspace.com/enoggod

V.

 
Ultrarock : 13 av Charles de Gaulle, escalier D, 78230 Le Pecq, France  

© essgraphics 2011