E C L I P S E
" Bleed and Scream "

E C L I P S E
Bleed and Scream
Label : Frontiers Records

Encore des suédoisEt alors ? A défaut de m'acheter un canapé Ikea en mangeant du Daim pour éviter une déprime de rentrée, je me noie dans la musique suédoise !
La première nouvelle c'est que l'album est sorti fin août, donc vous pouvez dès à présent l'obtenir et l'afficher dans votre dark salon, et la seconde c'est qu'en plus, il vaut le détour, ce Bleed and Scream.
La pochette de l'album vous met en condition, certes Kitsch avec son « éclipse » tachée de sang rouge flamboyant en plein milieu accompagnée d'une petite tête de mort aux ailes de phnix, mais comme si cela ne suffisait pas, ils ont rajouté deux belles Flying V (ça rattrape le tir).

L'album se compose de onze titres liant à la fois de purs soli bien dynamiques, des vocalises parfaites, et une double pédale à cheval entre la mitraillette ou le simple pistolet. En gros, nous ne sommes pas dans la démonstration, mais tout simplement dans la composition mélodieuse.
C'est frais, absolument pas soporifique malgré le fait que le groupe tombe (mais non, pas comme Scorpions !) dans le cliché des ballades ennuyeuses leur collant presque l'étiquette de groupe AOR.

Le titre ouvrant l'album « Wake me Up » est dantesque dans son efficacité : un refrain véritablement accrocheur. Les chansons s'enchainent avec un très bon relief créé à la fois par une guitare rythmique et soliste. La voix s'approche du lyrique mais en restant du coté rock brut. Le groupe a su amener des sons de notre époque (petit synthé d'intro par exemple), certainement pour ne pas plonger droit dans les abysses des groupes trop influencés.

L'avantage de cet album c'est qu'il est complet : intros très dures avec prédominance de basse et double pédale, ou plus rock avec riffs mis en avant, ou bien encore ballades. Tout connaisseur de « rock » saura s'y retrouver. L'inconvénient, c'est que tous les titres ne se valent pas : il est évident qu'un album hétérogène connait des discordances.

Le titre résumant le mieux le travail et l'effort concentré est « Ain't dead yet » : Riffs, soli, chants lyriques en chur, refrain récurrent, puissance de frappe de la batterie aidée par la double pédale, reprise du morceau après un passage très mélodieux, bref un excellent titre !

On sent le travail abouti, une orchestration parfaite, on distingue tous les éléments qui ne font qu'un avec une voix qui plaira à tous, mes respects pour le mixage.
Eclipse rassure avec ce nouvel album, lui qui avait, passez- moi l'expression, le cul entre deux chaises niveau style dans le passé entre rock, hard, heavy... Le combo trouve sa voie en penchant du côté dark de la chose : le heavy.

Certes, ce n'est pas le saint Graal, mais il mérite à coup sûr d'être écouté.

Le site : http://www.myspace.com/eclipsemania

Mélou

 
Retour vers l'accueil
Ultrarock : 13 av Charles de Gaulle, escalier D, 78230 Le Pecq, France  

© essgraphics 2011