I R O N   M A I D E N
" En Vivo! "






I R O N   M A I D E N
En Vivo!
EMI

Maiden reste mon groupe favori, rassurez-vous… mais qu'est-ce que leurs diverses sorties me lassent ! Le groupe a pris le rythme d'un Live pour chaque album depuis sa refo', et persiste à le tenir. Voici donc ce « En Vivo » enregistré au Chili, précédé de ce docu' « Flight 666 » etc… bref, une nouvelle sortie dans la grande messe commerciale autour de la célébration de l'existence de Eddie au 21 e siècle.

Le seul intérêt du disque, c'est d'avoir été enregistré au Chili, et en un seul soir. C'est le seul « concept » qu'on peut lui trouver, l'hommage à l'Amérique du Sud, qui le mérite bien. Le public vous happe l'oreille dès « Satellite 15 » et ne vous la lâchera plus jusqu'à « Running Free », qui conclut évidement le disque. Car oui, le tracklisting est le même que celui que l'on a eu en France, comme vous vous y attendiez (cela fait des lustres que Maiden ne varie plus sa setlist en tournée). Bon, certes, cette setlist a ses mérites, comme celui de ne pas enterrer « Final Frontier » sous des tonnes de classiques, et surtout celui de mettre la dernière période à l'honneur (« Dance of death » et deux extraits de « Brave New World »), mais elle ne justifie certainement pas « En Vivo » à elle seule. Pire : la performance non plus, étant franchement en-dessous de celle que nous avons connue à Paris. Non, la seule raison d'être, c'est le lieu d'enregistrement et ce public.

Cela fait un bout de temps que le groupe parle d'enregistrer là-bas, donc ce n'est pas une surprise. Mais… difficile de trouver ce disque passionnant. Certes, certes, rien à redire techniquement, Steve est au top, « 2 Minutes To Midnight », « Iron Maiden », bla bla, bla bla… mais quel Live de Maiden était décevant, ou techniquement boîteux ? Donc non, rien à part cette caractéristique géographique ne le distingue de ses prédécesseurs. Et franchement, c'est léger. Qui aime bien châtie bien, donc je me dois de le dire : ce disque poursuit une stratégie épuisante de sorties à répétition où les Lives et autres compils dépassent de trop, de beaucoup trop, les vrais albums. Nous nous voyons tellement submergés de « produits entre-albums » que pour la première fois ma flamme de Maidenhead en a pris un coup : pour la première fois, je n'ai pas ressenti l'envie d'acheter une sortie de Maiden. Véridique. Que cette chronique me permette donc, à mon échelle, d'exprimer un rappel à l'ordre à l'égard de mes métalleux préférés : Primal Rock Rebellion a plus d'intérêt que « En Vivo ». Stop à cette fièvre commerciale. Et en plus, le vrai Maidenhead va encore acheter le CD ET le DVD…

Le site : ironmaiden.com + myspace.com/ironmaiden

the_outcast

 
Ultrarock : 13 av Charles de Gaulle, escalier D, 78230 Le Pecq, France  

© essgraphics 2011