I R O N   S A V I O R
" The Landing "






I R O N   S A V I O R
The Landing
AFM Records

Quatre ans, c'est deux fois plus que ce à quoi Iron Savior nous a habitués, mais c'est bien le temps qu'a nécessité la sortie de leur septième album. Est-ce gage de qualité ? C'est surtout gage de changement, et en effet le remue-ménage revient au sein des rangs allemands puisque Eckert refait son apparition parmi les soldats du commandant Sielck ! Est-ce gage de qualité aussi ?

Bon, je vais répondre : non. Ou du moins, « The Landing » ne s'en voit guère amélioré. Ce disque est d'un traditionalisme confondant et ne fait pas preuve de la moindre ambition. Est-ce gage de mauvaise qualité ? … je vous en pose moi des questions ?

Mais nous trouvant de plein pied dans le Heavy traditionnel on ne vous la fait pas vous savez parfaitement à quoi vous avez affaire : un album fort bien ficelé où l'efficacité a remplacé entièrement – mais alors entièrement – la créativité. Donc, ne parlons pas de mauvaise qualité non plus. On aura d'ailleurs de fort bonnes choses à déguster, tels ces « Heavy metal never dies », « Hall of the heroes » ou « R U ready » dont les titres vous révèlent déjà clairement le contenu, et dont la force fait totalement oublier la simplicité… Ou ce « No guts no glory » qui fera des ravages sur scène.

Mais, il n'en reste pas moins que rien ne vient captiver l'auditeur, ni le Speed de « Starlight » ou « Faster than all » qui endormiraient presque (un comble), ni « Moment in time «  dont l'on connaît chaque note avant de l'avoir entendue… Très frustrant de la part d'un des seniors du genre dont on attend le meilleur de ce que cette musique peut offrir, logiquement. Je me contenterai de noter le travail sur « The savior » qui semble indiquer une élaboration sonore volontairement rétro, et peut-être – oh allons – le morceau lent de l'abum, « Before the pain », sur lequel il n'y a vraiment rien à redire, performance pas gagnée d'avance pour cet exercice.

Mais au final, c'est bien la déception qui règne… Comment, même d'un fer de lance comme Iron Savior il n'y a rien de plus à attendre ? Ou quand un des plus ardents défenseurs du Heavy plombe son propre camp sans le vouloir…

Le site : www.iron-savior.com + myspace.com/ironsaviorofficial

the_outcast

   
Amis ?        
Ultrarock :
13 av Charles de Gaulle, escalier D, 78230 Le Pecq, France

© essgraphics 2011