K E L L S
" Anachromie "






K E L L S
Anachromie
Season of Mist

Voici un troisième album pour les Lyonnais de Kells, « Anachromie », produit par Ted Jensen, qui s'est occupé d'artistes comme MEGADETH, KORN, METALLICA ou ALICE IN CHAINS, excusez du peu.

Ne souhaitant pas stagner et suivre la ligne de conduite prise dans « Lueurs », le second opus, KELLS, en plus d'une grosse production très pro et typée, a pris le parti de durcir sa musique. Des titres toujours aussi mélodiques et Néo Métal, mais ou l'organe vocal de Virginie Goncalves prend enfin de l'envergure : une prédominance pour le chant Lyrique, toujours bien présent, mais auquel vient s'adjoindre des screams et autres hurlements, donnant, pour le coup, de nouvelles couleurs plus rageuses à KELLS.

Anachromie propose treize nouvelles compositions, dont deux bonus tracks, une version anglaise de « Se Taire » et une de « L'Heure que Le Temps Va Figer », cinquante-quatre minutes de musique en tout, histoire de nous faire une petite idée sur cette galette fraichement démoulée.

Musicalement, l'album tient bien la rampe. Le son est là, puissant et clair, même si très prévisible. Les compositions, elles aussi, sont plutôt variées, « Anachromie » proposant diverses facettes au sein d'un même morceau, passant par des phases agressives, Groovy, symphoniques, accrocheuses et mélodiques.

La formation a pris de la bouteille et de l'assurance, c'est audible et perceptible. D'excellent moment peuplent l'opus et certains titres font nettement la différence par rapport à d'autres, plus prévisible et pas ultra originaux dans leurs conceptions.

Je retiendrai, en priorité, « Se Taire » pour le travail vocal, « L'Heure Que le Temps Va Figer » pour son excellente composition, « Quelque part » pour son côté THE GATHERING, ainsi que « Le Manège déchanté » pour son atmosphère inquiétante. Je pourrais aussi ajouter « Addictions », proposant un aspect plus aventureux et déstructuré.

Même si l'ensemble passe par de bonnes phases musicales, dans sa globalité, « Anachromie » reste très classique et prévisible dans ce style Néo Métal. Belle pochette, bonne production, voix intéressante, sont les points forts. Il faudra être plus aventureux dans l'écriture des compos et arriver à développer une identité musicale plus affirmée pour que la suite soit synonyme de triomphe. Nous resterons ici sur du bon boulot, mais manquant cruellement d'originalité.

Le site : http://www.kellsofficial.com/ + http://www.myspace.com/kellsgaia

Dave.

 

 
Ultrarock : 13 av Charles de Gaulle, escalier D, 78230 Le Pecq, France  

© essgraphics 2011