L A N D M I N E   M A R A T H O N
" Gallows "






L A N D M I N E  M A R A T H O N
Gallows
Prosthetic Records

LANDMINE MARATHON et son leader féminin Grace Perry (Chant), nous propose son quatrième LP intitulé « Gallows ». Je me souviens très bien du second album, « Rusted Eyes Awake », en 2009, qui m'avait mis une bonne claque, malgré une bien vilaine jaquette, et m'avait fait espérer une suite bien plus intéressante que ce que j'ai pu découvrir dans ce nouvel opus.

C'est toujours dans un registre Deathcore aux effluves Punk que nos amis de Phoenix Arizona récidivent musicalement. Un album contenant 8 titres pour 30 minutes de déchainement rythmique, hurlements hystériques, guitares stridentes, violence primaire et refrains binaires. Pas de grosse évolution entre les débuts de la formation et maintenant. A croire que nos charmants amis se complaisent dans cette forme musicale, dynamique et furieusement bestiale, au détriment d'une quelconque recherche musicale ou d'une évolution stylistique. Ne vous attendez donc pas à découvrir les LANDMINE MARATHON sous un nouveau jour, mais de constater que malheureusement pour nous, ce quatrième volet n'offre que peux de réjouissances. Ce n'est pas que l'aspect techniquement de la formation ricaine pose problème, les zicos assurant plutôt bien. C'est plutôt du côté de l'écriture des compos que les choses ont virés dans une mauvaise direction.

Trop répétitifs et prévisibles, les différents titres de « Gallows » semblent totalement hermétiques et dépourvus de feeling. La hargne y est, la volonté aussi, mais qualitativement, c'est plutôt la soupe à la grimace. A trop vouloir accélérer le tempo, ils en oublient les bases et leurs points forts. C'est dans cette alternance de partie furibarde et de break mi-tempo que LANDMINE MARATHON est le plus fort. Là, malheureusement, les breaks semblent quasiment absents. Seul « Dead Horses », « Beaten And Left Blind » et « Morbidity », offrent cette alternance et sortent du lot. Pas originaux, mais correct.

Donc un Album décevant, malgré le potentiel du groupe. Je crains que LANDMINE MARATHON n'ai pas la stature de grosses formations et encore moins leurs moyens financiers. Certainement peu de temps pour écrire entre deux tournées. Ce n'est résolument pas un travail d'esthète, mais ils ont le mérite d'être toujours présent et ils en veulent. L'intention y est, pas le résultat. Dommage.

Le site : http://www.landminemarathon.com/ + http://www.myspace.com/landminemarathon

Dave.

 

   
Amis ?        
Ultrarock :
13 av Charles de Gaulle, escalier D, 78230 Le Pecq, France

© essgraphics 2011