O L D  S I L V E R  K E Y
" Tales of Wanderings "






O L D  S I L V E R  K E Y
Tales of Wanderings
Season of Mist

OLD SILVER KEY est un projet personnel de Roman Saenko, auquel est venu s'adjoindre les autres zicos de DRUDKH. Combo au combien respectable et respecté et qui a le mérite de nous avoir pondu de redoutables opus, « Blood In Our Wells », « Songs of Grief and Solitude », « Estrangement », etc.

Pour ce nouveau projet musical, l'ami Roman et sa horde ce sont uniquement occupés de l'aspect musical de l'opus et ce sont accoquiné, l'espace d'un album, avec le chanteur et homme orchestre d'ALCEST, le dénommé Neige. Bon, OK. Appréciant les deux formations, la fusion des deux groupes me semblait plutôt curieuse, mais pouvait avoir un aspect intéressant, musicalement parlant.

Stylistiquement, OLD SILVER KEY n'est absolument pas dans la même mouvance que DRUDKH, mais s'apparenterait plus à un ALCEST, le talent d'écriture en moins et, plus grave que tout, un Neige plus fragilisé qu'à l'ordinaire. Et encore, quand je compare les O.S.K à ALCEST, il y a toutefois un monde entre les deux groupes.

OLD SILVER KEY pratiquant plus un Post pop Rock tinté de Shoegaze. « Tales of Wanderings » ne proposant quasiment pas de plan typiquement Métal et encore moins de Black Métal pour noircir le tableau. Donc, vous serez prévenu, rien à voir avec les différents protagonistes agissant dans ce projet. Mais alors, il y a quoi dans ce « Tales of Wanderings ».

Premièrement, il n'y a que 7 titres pour seulement 37 minutes de musique. Bien trop long diront certain et, pour le coup, je peux aussi comprendre parfaitement ce sentiment. Justement après avoir découvert l'opus dans sa globalité.

Deuxièmement, des compositions pas véritablement mauvaise, mais souffrant d'un flagrant défaut d'interprétation, ainsi qu'un manque cruel de finition dans l'écriture et d'arrangement. « Tales of Wanderings  » laissant comme un arrière goût d'amateurisme, combiné à une prestation vocale de Neige sans réel osmose avec la musique produite. Peut-être à cause du chant en Anglais.

De plus et troisièmement, si vous ajouter à cela une production aussi plate qu'une limande, il y a fort à parier que l'objet tant convoité, se retrouve dans un cerisier afin de faire peur aux étourneaux les jours de beau temps.

Mais je ne veux pas être trop dur quand même, car tout n'est pas mauvais dans « Tales of Wanderings ». De très bons passages jalonnent l'album et des idées lumineuses arrivent parfois à s'extraire de certaines compos. Mais l'ensemble peine réellement à ne pas générer, chez l'auditeur, des décrochages incontrôlés.

« Tales of Wanderings » ressemble plus à une post production, qu'a un album abouti. C'est comme une Démo faite entre pote, pour s'éclater musicalement, qu'un véritable projet musical viable et mature. Si il doit y avoir une suite à « Tales of Wanderings », il sera nécessaire de travailler le tout et d'y mettre les formes. Simplement pour lui donner toutes ses chances lors de sa sortie.

Le site : http://www.facebook.com/pages/Old-Silver-Key/228530643844214

Dave.

 

 
Ultrarock : 13 av Charles de Gaulle, escalier D, 78230 Le Pecq, France  

© essgraphics 2011