P E R V E R T    A S S H O L E
Welcome To My Zombie Cathouse
Epiphora productions

Incontestablement, PERVERT ASSHOLE est LE groupe destiné aux amateurs de musique pour bucherons, adeptes des séries Z et des films d'horreur !

Et, cocorico, c'est un groupe parisien !
Si l'on devait faire court, pour décrire ce monstrueux ovni, on pourrait le qualifier de "Rob Zombie trashy à l'ancienne avec une grosse dose de sexe !"

Ça hurle de tous les cotés, les femmes gémissent, jouissent, c'est une véritable bande originale de films crades, violents et dépourvus de toute morale. Rien que le nom de ce groupe de cinglés en dit long sur l'état mental de cette troupe. Et les différents titres des morceaux ne dérogent pas à l'univers : «Living dead slut", "I cum whiskey", "my dog's pussy", j'en passe et des meilleurs, en omettant volontairement de faire une traduction pour éviter de heurter les plus chastes !

Coté musical, il est vrai que PERVERT ASSHOLLE ne fait pas dans la dentelle, en envoyant de gros riff trash digne des plus grandes figures emblématiques du genre des années 80/90. On y retrouverait presque du King Diamond. Tous les rythmes de batterie sont soutenus, excepté "come taste the love of gode", morceau plutôt lent, lourd et pesant comme une véritable descente aux enfers. Coté références, "my dog's pussy" flirt terriblement avec « Overkill » de Motörhead, puissance et agressivité, basse saturée, double grosse caisse à fond et guitares hurlantes. Les interludes qui parsèment l'opus démoniaque ne laissent pas non plus retomber cette sauce purulente et font froid dans le dos afin de nous préparer à l'assaut suivant.

En lisant cette chronique, on pourrait croire que l'album à été salement enregistré au fin-fond d'un garage miteux avec des moyens technologiques quasi ancestraux dignes du pire groupe de punk. Et bien non ! Tout ce florilège de rock dégueulasse est terriblement bien produit, ce qui rend "Welcome to my zombie cathouse" vraiment flippant. Pour ceux qui n'en auraient pas assez, PERVERT ASSHOLE offre à la 69ème piste (ça ne s'invente pas) un bon vieux rock'n'roll pour achever cette atrocité.

Enfin, pour combler cette déferlante de dépravation et de démence, l'équipe d'aliénés va jusqu'au bout et propose un bel artwork ! Bien sûr quand je parle de "bel" artwork, on est bien loin du portrait photo d'une jolie chanteuse de variété mielleuse. Visuellement, il est certain que PERVERT ASSHOLE a baigné dans l'ambiance "Massacre à la tronçonneuse", "la Maison des 1000 morts" et autres films de Vincent Price. A croire que cette bande de fous-furieux vit dans un vieux motel hanté et perdu au fin-fond du Texas.
 
Un joyeux bordel débridé, sanglant, provocateur, violent et décalé... Une très bonne réussite mais à ne pas mettre entre toutes les mains !

Passez une bonne nuitů !

Le site : www.myspace.com/pervertassholeofficial

Lulho.




P E R V E R T    A S S H O L E
"Welcome To My Zombie Cathouse"
 
 
 
Ultrarock : 13 av Charles de Gaulle, escalier D, 78230 Le Pecq, France  

© essgraphics 2011