R O U G H   A N G E L
"Hear The Angels Rock"




ROUGH ANGEL
Hear The Angels Rock
Rock 'n' Growl

En voilà un outsider ! Qui aurait jamais cru voir une publication au nom de Rough Angel ? Et d'abord, qui se rappelle encore de Rough Angel en 2012 ? En fait, il fallait être en vie dans les 90s puisque nulle trace discographique ne témoigne du passage de ce groupe californien aujourd'hui. Alors hop, dédions cette chronique à son parcours.

Le groupe est formé dans la région de Los Angeles par Jimmy Z et Johnny G, vite réinstallés à Las Vegas où leur réputation se fait. Csaba Zvekan prenant la place de Johnny G au chant, il fait déménager tout ce beau monde une nouvelle fois, direction Hawaii (oh le petit douillet). Ils s'attellent à la tache en mettant sur bandes 4 titres en 1993, qu'ils font tourner dans le circuit mais… mauvais timing : comme pas mal de groupes Hard et Heavy, ils doivent céder la place à la nouvelle scène en cette hécatombe que fut le début des nineties.

Le gros bémol est que rien n'est jamais paru de Rough Angel, alors vous comprenez l'aubaine que représente ce EP : ce sont justement ces quatre titres, inespérément retrouvés et remixés par Csaba ! Et attention, ca a beau être fait maison, ne vous attendez pas à de la démo : Csaba avait déjà produit la chose à l'époque, et là il nous offre un son de qualité quasiment pas daté. Quel bonheur… pour moi comme pour pas mal de monde, Rough Angel restait jusqu'alors un simple nom qu'on croisait dans nos anthologies du Hard Rock américain ou des choses comme ca… voici enfin du concret.

Et, bonheur : la réalité est à la hauteur de la réputation. Ces quatre titres sont incroyables. Solides, durs, lourds, avec juste que qu'il faut de vocaux tantôt chauds (« Defiance ») tantôt criards (« Standing by mirrors ») de Csaba pour contrebalancer cette lourdeur par ce Rock Sleazy tellement teinté de l'époque… à savourer en particulier sur les chœurs et refrains du morceau titre. Toute nostalgie mise à part, le niveau d'écriture est incroyablement solide et, si l'époque l'avait voulu, à n'en pas douter Rough Angel aurait relevé le défi de la carrière d'envergure. Surtout, si je puis me permettre un petit épilogue assez conjecturel, ce chant et ces shredderies comme celles de « Hear the angels rock » mises à part, Rough Angel ne sacrifie pas tant que ca aux exigences du Hard 90s, Rock US ou Glam, et mise surtout sur ces rythmiques d'acier qui ronronnent sans interruption tout le long du EP, ce qui me fait penser que leur dépendance aux 90s était faible, ce qui ne pouvait augurer que d'une carrière encore plus certaine.

Mais assez pleuré, on est en 2012 et l'on a l'occasion d'écouter du 90s plus vrai que nature alors ne vous en privez pas, c'est du lourd. Go !

Le site : www.roughangel.com  + myspace.com/roughangelusa

the_outcast

 

   
Amis ?        
Ultrarock :
13 av Charles de Gaulle, escalier D, 78230 Le Pecq, France

© essgraphics 2011