S V O L K
" Svolk 'em all "






S V O L K
Svolk 'em all
Napalm records

Avec Svolk, nous voici en partance pour la Norvège, terre bien connue pour son Métal (souvent extrême) mais beaucoup moins pour son Stoner. Cependant, c'est bien de ce style qu'il s'agit lorsqu'on évoque la musique de ce nouveau combo. Nous avons affaire ici à des acharnés venant des contrés froides et qualifiant eux-mêmes leur style de "bear métal". En effet, c'est incontestablement de la musique "d'ours" dont les norvégiens nous abreuvent avec leur tout premier album, appelé "Svolk 'em all". J'en vois déjà un bon nombre qui esquissent un sourire nostalgique à la lecture de ce titre qui, évidemment (à moins que certains aient hiberné depuis les années 80), fait référence à l'un des groupes les plus emblématique de sa génération, à savoir Metallica qui sortait eux-aussi leur premier album baptisé "kill'em all" en 1982.
 
Un clin d'il amical à ce mastodonte du Métal pour une musique qui ne la copie pourtant pas complètement. Même si on trouve de bon gros riffs énervés et lourds, Svolk surf plutôt sur la vague Rock/Stoner en progression depuis quelques temps, et donc se rapproche plus de Kyuss & co. que de Metallica. Peut être est-ce une sorte de porte-bonheur que s'est attribué Svolk en espérant suivre le même chemin vers la gloire.

Hormis donc cet hommage, il faut dire que les norvégiens ne font pas dans la dentelle pour ce premier opus très prometteur et qui, j'espère, sera le début d'une belle carrière. Car à l'écoute des douze titres, on ne peut pas dire que la sauce grasse et agressive de Svolk retombe. Pas un seul moment de répit pour cet album qui s'écoute d'un bout à l'autre avec un grand plaisir, en commençant par "52" qui ouvre les hostilités par des guitares bien plombées rappelant immédiatement le style Monster Magnet. Ceci dit, excepté certaines influences indéniables, comme certaines références à la culture heavy métal avec «Warm within », Svolk arrive à se détacher du lot et produire un son personnel, peut être plus "trash" que ses collègues du genre. Il suffit d'écouter "Times the pain" ou encore "This is it" (rien à voir avec le defun Michael J.) pour apprécier les rythmiques tonitruantes et lourdes qui déboulent comme de bonnes gifles. Svolk n'a d'ailleurs rien à envier aux piliers du Stoner, surtout pour un premier Ep, car la production est vraiment puissante.

C'est surement l'un des groupes de la nouvelle grande famille du rock/méta à suivre dans les prochaines années !

Le site : http://www.svolk.net + www.myspace.com/svolk

Lulho.

   
Amis ?        
Ultrarock :
13 av Charles de Gaulle, escalier D, 78230 Le Pecq, France

© essgraphics 2011